La guignolée des médias

La côte du Morne, son Everest à lui!

La côte du Morne, son Everest à lui! - Rémi Tremblay : Sports
Nicholas Fournier à l’attaque de la côte du Morne. (Gracieuseté Page Facebook d’Anne-Josée Orichefsky.)
La côte du Morne, son Everest à lui! - Rémi Tremblay : Sports
La côte du Morne, son Everest à lui! - Rémi Tremblay : Sports
La côte du Morne, son Everest à lui! - Rémi Tremblay : Sports
La côte du Morne, son Everest à lui! - Rémi Tremblay : Sports

À défaut de pouvoir réaliser le parcours CanadaMan en 2020, Nicholas Fournier, un résidant d’Ottawa, a profité de son séjour en région pour réaliser son défi sportif Everesting: la montée de la côte du Morne 72 fois en vélo de route. Ce qui devait être l’équivalent de la hauteur du mont Everest (soit 8 848 mètres de gain en altitude) s’est finalement conclu à 00h39 le 10 août avec plus de 10 051 mètres de gain en 21h40 d’efforts. 

«Nicholas adore la région et cherche à la valoriser en participant aux événements proposés par la région tels le Granfondo et le Canadaman/woman. Alors, il allait de soi d’accomplir ce défi dans la région», partageait Anne-Josée Orichefsky native de la région de Lac-Mégantic et conjointe de Nicholas. 
Encore «un peu racké» de son exploit, en route vers chez lui, lundi avant-midi, le cycliste de 41 ans se remettait lentement de ses 72 remontées de 2 kilomètres de la côte du Morne. «J’ai plusieurs triathlons et des événements 24 heures à mon actif. J’ai fait le Canada Man/Woman en 2018 que j’ai complété en 14 heures. Le Tour du lac Mégantic quelques fois et le Granfondo. Je tenais à répéter le CanadaMan cette année, mais comme tous les triathlons ont été annulés en raison de la pandémie, je cherchais quelque chose de plus difficile encore, un défi qui viendrait me chercher!» 

Quiconque connaît la côte du Morne, entre Lac-Drolet et Saint-Sébastien, et l’a déjà gravie lors des grands rendez-vous cyclistes, dont les championnats canadiens, sait à quel point ce secteur offre un défi d’endurance sur deux roues. Dans le cas de Nicholas, qui souffre de diabète de type 1, l’effort ininterrompu demandé multipliait le niveau d’exigence. 

«En début de nuit, ma conjointe à bord de son auto éclairait la route devant moi, tellement c’était sombre!». 

Le concept Everesting est «diaboliquement simple» : la montée de n’importe laquelle colline aussi souvent que nécessaire pour atteindre l’équivalent en mètres du sommet de l’Everest. «Le plus difficile défi en montée au monde», propose le site. Au moment où Nicholas atteignait «son» Everest, déjà plus de 10 000 participants, dans 96 pays, avaient relevé le défi avec succès, pour un total de 3,8 millions de kilomètres. Dix fois la distance entre la Terre et la lune.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Dr Poirier: «Il faut se forcer un peu plus!»
    Actualités Santé

    Dr Poirier: «Il faut se forcer un peu plus!»

    Rémi Tremblay / 26 novembre 2020
  • Quand la COVID invite au voyage intérieur
    Actualités Société

    Quand la COVID invite au voyage intérieur

    Claudia Collard / 26 novembre 2020
  • Parc éolien: plus de 1,8 M$ aux partenaires municipaux
    Actualités Municipalité

    Parc éolien: plus de 1,8 M$ aux partenaires municipaux

    Rémi Tremblay / 26 novembre 2020
  • Plan pour la protection du lac Mégantic
    Actualités Environnement

    Plan pour la protection du lac Mégantic

    Claudia Collard / 25 novembre 2020
  • En attendant Noël, la vigilance demeure
    Actualités Éducation

    En attendant Noël, la vigilance demeure

    Rémi Tremblay / 23 novembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Dr Poirier: «Il faut se forcer un peu plus!»
  2. Quand la COVID invite au voyage intérieur
  3. Parc éolien: plus de 1,8 M$ aux partenaires municipaux
  4. Plan pour la protection du lac Mégantic
  5. La santé mentale en temps de pandémie
  6. Un producteur de Marston à la présidence de l’UPA locale
  7. En attendant Noël, la vigilance demeure
«Notre magnifique territoire»
Unis pour le meilleur et pour le pire
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Chargé(e) des communications et du marketing territorial
    Lac-Mégantic
  2. Meunier
    Milan
  3. Cariste
    Milan
  4. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises