Voie de contournement ferroviaire: report des travaux au printemps 2022

Voie de contournement ferroviaire: report des travaux au printemps 2022 - Rémi Tremblay : Actualités Sécurité ferroviaire

Le ministère fédéral des Transports reporte au printemps 2022 le début de la construction de la voie de contournement ferroviaire. Le ministre Omar Alghabra en a fait l’annonce le 11 mai, trois ans jour pour jour après que le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, soit venu à Lac-Mégantic donner le feu vert au projet. Un engagement de faire avancer le projet, réitéré par le ministre Alghabra qui nomme sa secrétaire parlementaire, Soraya Martinez Ferrada, responsable de la liaison avec les élus locaux et la population.

«Il est très important pour moi de savoir que le projet de la voie de contournement avance, et surtout de savoir que les besoins des familles et citoyens de Lac-Mégantic, de Frontenac et de Nantes seront mis de l’avant», a exprimé la secrétaire parlementaire et députée libérale d’Hochelaga. 

Par voie de communiqué, le ministre a tenu à informer les citoyens que son gouvernement a toujours l’intention de compléter le projet de la voie de contournement en 2023.« Le gouvernement du Canada et l’opérateur ferroviaire, soit le Canadien Pacifique, entameront la phase des plans et devis dans les prochaines semaines. Les négociations avec les propriétaires concernés en vue de l’acquisition des terrains débuteront sous peu. De plus, une séance d’information virtuelle sera organisée prochainement avec eux pour répondre à leurs questions.»

Pour la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, il s’agit d’une bonne nouvelle, à peine quelques jours après avoir publiquement reproché au ministre Alghabra d’être resté silencieux devant ses demandes insistantes d’une mise à jour du dossier. «Ça fait des semaines que j’attends des réponses à savoir où est rendu le projet, quels sont les échéanciers et est-ce que les échéanciers seront respectés? La semaine passée, on ne savait rien, alors je n’étais pas contente, oui j’étais fâchée.» Bien qu’il manque encore des informations, la mairesse Morin estime que l’arrivée de la secrétaire parlementaire du ministre Alghabra dans le dossier est de bon augure. «On n’a pas précisé quand se feraient les séances d’informations virtuelles ni avec qui, mais on va s’assurer que ces gens-là parlent avec les gens concernés, mais aussi avec toute la population. Je n’ai jamais douté que le projet allait se réaliser. Nous allons continuer d’être vigilants, de suivre le dossier et de mettre de la pression.»

Les acquisitions de terrain sont au point mort. Le long du tracé, les bâtons rouges posés il y a deux ans tout le long de la future voie ferrée ont été enlevés.

Intervenant à nouveau en Chambre, mardi, le député fédéral Luc Berthold a reçu à deux reprises plutôt qu’une, l’assure du ministre des Transports que les échéanciers prévus seraient respectés. «Je lui ai offert ma collaboration non-partisane pour la suite des choses le 15 mars dernier, mais je ne me croiserai pas les bras quand il ne livre pas la marchandise», a-t-il communiqué le jour même. 

«Inacceptable» juge la Coalition 
Dans le calendrier initial, les travaux de construction de la voie de contournement ferroviaire, au coût de 133 millions de dollars financés par les gouvernements du Canada et du Québec, devaient être enclenchés dès 2021, pour une mise en opération en 2023. La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic réagit sévèrement à ce qu’elle dénonce comme une volte-face de Transports Canada «qui se permet aujourd’hui, en 2021, d’offrir au Canadien Pacifique la possibilité de modifier à sa guise les configurations du futur tracé de voie de contournement en fonction de ses propres besoins opérationnels», partage le porte-parole de la Coalition, Robert Bellefleur, criant à l’injustice et au mépris.

«La Coalition et la population de la région de Lac-Mégantic se rappellent pourtant très bien que Transports-Canada avait refusé sans réserve en 2018-2019 toutes les propositions de modifications au tracé soumises par les élus et les citoyens de Nantes, Lac-Mégantic et Frontenac», ajoute M. Bellefleur. 

Il semblerait que l’achat récent de cette voie ferrée par le Canadien Pacifique en compliquerait les étapes de réalisation. «Il ne s’agit pourtant que d’une petite section de voie ferrée de seulement 12 kilomètres en plein champ et boisés et qui aura pris plus de 10 à 12 années à construire suite à la tragédie de 2013», insiste M. Bellefleur. 

La confirmation d’un report dans le calendrier des travaux a d’abord été faite en début de semaine dernière, alors qu’une sous-ministre adjointe au ministère fédéral des Transports, en réponse à une question du sénateur indépendant Éric Forest posée devant le Comité sénatorial des finances, ait révélé que la construction de la voie de contournement ne commencera pas avant le printemps 2022 et que les coûts pourraient bien dépasser les 133 millions $ prévus. «Nous pensons qu’il y aura une augmentation des coûts, mais nous ne connaissons pas l’augmentation», a livré la sous- ministre adjointe. 

Une révision nécessaire 
À la lumière d’un échange de courriels avec un représentant du ministère des Transports du Québec, Dave Henry, l’ingénieur à la retraite François Charbonneau a retenu cette explication du retard et du report du dossier. «Comme vous le savez, Chemins de fer du Centre du Maine et du Québec Canada inc. (CMQ) a été achetée par la Compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique (CP). La transaction a été achevée le 30 décembre 2019 du côté canadien et le 3 juin 2020 du côté américain. Après quelques mois de ralentissement rendus nécessaires en raison de cette transaction, le nouvel acquéreur a fait part de besoins opérationnels différents de ceux formulés antérieurement par CMQ, ce qui nécessite une révision du rapport d’avant-projet définitif (APD)», a transmis le fonctionnaire du MTQ. 

Au terme de la révision «un profil de voie ferrée et un plan d’emprise final seront produits, tous deux essentiels à la poursuite du processus d’acquisition des propriétés requises par le projet et de la phase de conception des plans et devis», indique François Charbonneau, très actif à questionner les autorités gouvernementales et ferroviaires sur le dossier de la voie de contournement. 

Pour la Coalition, la décision de reporter le début des travaux au printemps 2022 est interprétée comme «une seconde insulte pour les citoyens de Lac-Mégantic, du Québec et du Canada qui vont tous devoir payer cette voie de contournement sans obtenir aucun droit de regard et de décision sur son tracé!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Reprise prudente dans le commerce de détail
    Actualités Économie

    Reprise prudente dans le commerce de détail

    Rémi Tremblay / 27 janvier 2022
  • Saint-Évariste dans le giron du Granit?
    Actualités Municipalité

    Saint-Évariste dans le giron du Granit?

    Rémi Tremblay / 27 janvier 2022
  • Un nouvel atelier de confection pour Attraction
    Actualités Économie

    Un nouvel atelier de confection pour Attraction

    Claudia Collard / 26 janvier 2022
  • Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency
    Actualités Société

    Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency

    Claudia Collard / 25 janvier 2022
  • Garage commercial incendié à Lambton
    Actualités

    Garage commercial incendié à Lambton

    Rémi Tremblay / 24 janvier 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Reprise prudente dans le commerce de détail
  2. Saint-Évariste dans le giron du Granit?
  3. Un nouvel atelier de confection pour Attraction
  4. Spectacles reportés
  5. Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency
  6. Garage commercial incendié à Lambton
  7. Poste de commandement à Saint-Robert
Nécessaire le couvre-feu?
King Dave: quand la souffrance devient rage
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. CHEF DE DIVISION CULTURE, TOURISME ET COMMUNAUTÉ
    Lac-Mégantic
  2. COORDONNATEUR(TRICE) AUX COMMUNICATIONS
    Lac-Mégantic
  3. Inspecteur/inspectrice municipal(e)
    Marston
  4. Conseiller-responsable du point de service
    Lac-Mégantic
  5. Commerce à vendre
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises