1738184058
activity
1738184058
session_token Ça aurait pris un miracle! - Anne-Julie Hallée : Sports | L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
vendredi fou echo

Ça aurait pris un miracle!

Ça aurait pris un miracle! - Anne-Julie Hallée : Sports

L’équipe cadette portant fièrement la médaille d’argent à leur cou. (Photo Anne-Julie Hallée)

Parmi les trois équipes du programme de football des Béliers, seule l’équipe des cadets avait encore un dernier match à jouer; la finale de la région de Québec-Chaudière-Appalaches. L’équipe cadette de l’entraîneur-chef Yannick Thibault s’est rendue à Québec pour y affronter les Carcajous du Séminaire des Pères Maristes, une équipe invaincue cette saison.

Plusieurs parents et amis sont venus à Québec pour encourager les Béliers. On pouvait remarquer les partisans des Béliers porter fièrement les chandails blancs des Béliers avec le numéro de leur enfant. La partie a débuté avec le botté d’envoi des Carcajous. Nathan Turcotte a attrapé le ballon et a couru 65 verges jusque dans la zone payante. Les Béliers ont surpris tout le monde avec ce premier touché. Cohen Sirois a ensuite réussi le converti. Puis les Carcajous ont marqué deux touchés et deux transformations de deux points. Avec 2:31 à faire au premier quart, le quart-arrière Gabriel Brochu a couru dans la zone pour ajouter un touché aux Béliers. Cohen Sirois a complété avec un converti. En fin de quart, les Carcajous ont augmenté leur avance avec un autre majeur. Après 12 minutes, les joueurs des Pères Maristes menaient la partie 22-14.

Au premier jeu du deuxième quart, les Carcajous ont marqué un touché. Quelques minutes plus tard, les Béliers ont subi un revirement avec la perte du ballon repris par les Carcajous. Puis, les joueurs du Séminaire ont ajouté deux autres touchés et convertis de deux points pour ainsi creuser l’écart. Après une demie, le cadran indicateur affichait 42-14 en faveur des Carcajous.

 
Dès le début du troisième quart, la partie s’est jouée en temps continu pour le reste de la partie. Après quelques jeux, Cohen Sirois a réalisé un botté de dégagement très loin dans la zone adverse. Les Carcajous semblaient prendre leur temps pour reprendre le ballon, mais à la surprise de tous, c’est le botteur des Béliers qui a recouvert le ballon. Le seul moment où une équipe peut reprendre possession d’un botté sans avoir une punition, c’est lorsque le botteur recouvre son propre botté. Les Béliers ont donc repris le ballon dans la zone des Carcajous. Avec 3 minutes à faire à ce quart, Gabriel Brochu a fait une belle passe à Samuel Galiay dans la zone payante pour ajouter un touché aux Béliers.

Au dernier quart, dès le premier jeu, les Carcajous ont marqué un dernier touché. Puis, avec 4:30 à faire à la partie, Nolan Godbout, bousculé par plusieurs Carcajous, s’est débattu pour se rendre jusque dans la zone payante, sans jamais lâcher et ainsi marquer un touché aux Béliers. Marque finale: 48 à 26 pour les Carcajous du Séminaire des Pères Maristes. L’équipe des Carcajous a ainsi gagné la médaille d’or pour cette victoire de finale et les Béliers ont tous reçu une médaille d’argent.

L’entraîneur-chef Yannick Thibault était très heureux des efforts que ses joueurs ont déployés pendant ce match. Selon lui, le premier touché effectué après le retour de botté d’envoi leur a donné un gros «boost». «On doit donner le mérite aux Carcajous qui sont bien coachés. Il y en avait un en particulier qui a donné du fil à retordre aux Béliers. Après l’avoir connu lors du premier duel entre les deux équipes et même après l’avoir étudié sur vidéo, il était difficile à arrêter. C’est un excellent athlète mobile et très rapide qui jouait à l’attaque ainsi qu’à la défense.» Les Béliers ont mis beaucoup d’efforts pour bloquer les jeux au sol, mais n’ont pas pu couvrir les passes aériennes en même temps. «Ce qui nous a causé du tort est notre 2e quart où l’on s’est fait marquer quatre touchés.

On avait des problèmes à avancer et on a échappé deux ballons. Les Carcajous ont concrétisé sur nos erreurs. Clairement, on savait qu’on ne gagnerait pas ce match-là à moins d’un effondrement total des Carcajous et un miracle de notre part. J’ai dit à mes joueurs de travailler ensemble pour se faire plaisir. On s’est bien positionné pour faire des points et on a fait de bons jeux. On peut dire que nous avons gagné la deuxième demie 12-6.»

Coach Thibault était très content de ses joueurs et de la façon dont ils se sont comportés sur le terrain. «Ils ont vraiment tout donné. C’est rare de voir des joueurs avoir le sourire aux lèvres après une défaite. Ils avaient vraiment le sentiment d’avoir tout essayé.» L’entraîneur-chef Thibault a tenu à souligner le travail de ses assistants-entraîneurs Dave Jalbert, Luc Vallerand, Martin Cameron et Cédrick Poirier, et l’esprit d’équipe exceptionnel des cadets cette année. «Dans toute ma carrière à date, cette équipe est dans le top 5 en termes d’esprit d’équipe. Je recommencerais avec eux demain matin.» Il s’agissait de la 30e année de coaching des Béliers pour l’entraîneur Yannick Thibault. « Tant que j’aimerai ça, que j’aurai le goût et la passion, je vais rester avec les Béliers. »

C’est ainsi que prend fin la saison de football 2021. La Covid-19 n’a pas été un facteur contraignant et les joueurs ont pu avoir une saison complète. Au niveau benjamin, 30 recrues ont pris part à l’équipe. Malgré une seule victoire, les jeunes joueurs ont progressé, et le principe de faire jouer tout le monde et d’apprendre a été respecté. Ses assistants-entraîneurs étaient Patrick Gaignard et Cédrick Poirier.

Au niveau cadet, c’était une belle équipe qui est passée de 18 à 22 joueurs au cours de la saison. Il s’agissait de joueurs intéressés et intéressants à coacher. Finalement, au niveau juvénile, l’équipe a débuté la saison avec 18 joueurs et après quelques matchs, elle était composée de 23 joueurs. Ce fut une saison remarquable pour cette équipe. Les entraîneurs étaient Patrick Caron (entraîneur-chef), Marc-Olivier Gagnon, Mathieu Breton, Jean-François Carrier et Olivier Audet. Parmi ceux-ci, tous sont des anciens joueurs (sauf l’entraîneur-chef) qui redonnent au programme de football à Montignac. Leur contribution est très importante. Le coach tenait aussi à relever la présence des physiothérapeutes ainsi que les parents qui ont toujours été là pour encourager leurs enfants dans ce sport.

Notons que deux équipes sur trois (niveau benjamin n’a pas de séries) se sont rendues en finale. On peut donc conclure que le football se porte très bien à Montignac.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Un corridor ferroviaire Montréal-Lac-Mégantic?
    Actualités

    Un corridor ferroviaire Montréal-Lac-Mégantic?

    Rémi Tremblay / 25 novembre 2021
  • Une clinique d’urgence pour tous les résidents de la MRC du Granit
    Actualités Santé

    Une clinique d’urgence pour tous les résidents de la MRC du Granit

    Claudia Collard / 25 novembre 2021
  • Vaccination: au tour des 5-11 ans
    Actualités Santé

    Vaccination: au tour des 5-11 ans

    Rémi Tremblay / 25 novembre 2021
  • Un voyage à travers les 150 ans de Lac-Drolet
    Culture Littérature

    Un voyage à travers les 150 ans de Lac-Drolet

    Rémi Tremblay / 24 novembre 2021
  • Les tableaux lumineux de Maurice Gareau
    Culture Arts visuels

    Les tableaux lumineux de Maurice Gareau

    Claudia Collard / 24 novembre 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un corridor ferroviaire Montréal-Lac-Mégantic?
  2. Une clinique d’urgence pour tous les résidents de la MRC du Granit
  3. Six buts en période médiane contre La Guadeloupe
  4. Vaccination: au tour des 5-11 ans
  5. Un voyage à travers les 150 ans de Lac-Drolet
  6. Les tableaux lumineux de Maurice Gareau
  7. Une conclusion gagnante chez Tafisa
Une manne politique de 19 M$
Les tableaux lumineux de Maurice Gareau
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Préposés à la réception
    Lac-Mégantic
  2. CHEF DE DIVISION PLEIN AIR
    Lac-Mégantic
  3. Service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  4. Directeur(trice) général(e)
    Lac-Drolet
  5. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises