Frontenac dit non à une demande des A’s

Frontenac dit non à une demande des A’s - Rémi Tremblay : Actualités

Le terrain de baseball à l’OTJ de Lac-Mégantic ne suffit pas à accueillir toutes les plages horaires de l’Association du baseball mineur.

L’Association du baseball mineur de Lac-Mégantic se retrouve avec ce qui devrait normalement être un beau problème cette saison, un nombre élevé d’inscriptions. Ils sont 132 joueurs à évoluer dans les différentes catégories, contre 97 la saison dernière. Mais avec des plages horaires complètes sur le terrain de l’OTJ, l’organisation a dû se tourner vers la municipalité voisine, Frontenac, qui bénéficie d’un terrain règlementaire. La demande de plages horaires a essuyé un refus catégorique.

Citoyen de Frontenac depuis 2004, le vice-président des A’s, Ivan Custeau, ne s’attendait pas du tout à un tel accueil lorsqu’il a adressé la demande suivante à son conseil municipal: «J’aimerais réserver le terrain de balle tous les lundis soir de 18h30 à 22h à partir du 10 juillet jusqu’au 28 août inclusivement.» Et suivait l’énumération de trois dates en août. Il expliquait ainsi la situation : «Pour notre 30e anniversaire, nous avons eu une augmentation d’inscription et d’équipe en 2023. Pour ces jeunes, je ne peux pas les faire pratiquer à 21h00 le soir, donc j’ai besoin d’une plage horaire supplémentaire les lundis pour les pratiques. Avec toute cette pluie reçue et les parties reportées je n’ai plus aucune place au terrain de Lac-Mégantic. De plus deux ligues féminines ont vu le jour et une partie de l’horaire est consacrée aux ligues féminines en semaine.»

La demande a été traitée à l’assemblée du 4 juillet. La réponse, un non catégorique. «Un non à 100%, indique Ivan Custeau en entrevue à l’Écho. Lorsque le maire (Gaby) Gendron m’a annoncé ça, j’ai dit: écoutez, je peux comprendre que le lundi ça n’adonne pas, mais au moins est-ce que je pourrais avoir les plages horaires du mois d’août que je vous ai demandé? Non, la réponse c’est non à 100%. Je suis tombé en bas de ma chaise. Je suis très déçu de la décision du conseil de ville de Frontenac, je ne m’attendais pas à ça, mais pas du tout!»

Une demande en provenance d’un citoyen qui, depuis 1994, avait toujours eu une bonne collaboration des élus de Frontenac. «C’est encore plus choquant, ajoute-t-il. Je n’en reviens pas, je ne m’attendais pas à une réponse de même.» Avec les investissements réalisés sur le terrain de balle depuis quelques années, Frontenac disposait d’un terrain règlementaire aux normes de Baseball Québec, où les Athlétiques allaient pratiquer sans aucun problème.

Qu’est-ce qui a changé, selon lui? La situation plus conflictuelle avec la Ville de Lac-Mégantic? «La seule affaire qu’il (le maire Gendron) m’a dit c’est: «Écoute, nous autres on veut pas brimer les jeunes de Frontenac du terrain de balle.» Pourtant, j’ai 15 jeunes qui viennent de Frontenac parmi les joueurs. La Ville ne s’oppose pas qu’il y ait 15 joueurs de Frontenac qui viennent jouer à Lac-Mégantic. Et là il m’a répondu : «C’est pas pareil, ils payent eux autres.» Comment ça, ils payent? La Ville ne retire pas une cenne de ça, les joueurs payent à l’Association.»

Face au refus de Frontenac, l’organisation du baseball mineur continue de chercher une solution : «Actuellement je lorgne vers Woburn et Lac-Drolet. Pour les pratiques en tant que tel, on peut toujours s’arranger, mais pour les parties contre les clubs adverses, la sécurité est de mise, je ne peux pas jouer sur un terrain qui n’est pas sécuritaire.»

L’utilisation de terrains en dehors de Lac-Mégantic engendre des coûts qui n’avaient pas été prévus au budget annuel de l’organisation. «Au niveau associatif, ça vient m’apporter une charge supplémentaire: les arbitres, le marqueur, il faut que je les déplace. Des dépenses d’essence à payer que je n’avais pas avant. Même chose pour la préparation du terrain, à Frontenac ça ne coûte rien. Au niveau financier, on est mal pris. Je ne sais pas où ça va aller, mais si je ne réussis pas à placer les parties sur un terrain règlementaire et surtout sécuritaire, ce sont les jeunes qui en paient le prix. Non seulement ils ne peuvent pas pratiquer mais en plus, au lieu d’avoir 20 matchs dans une saison, ils vont en avoir juste 18, 17. Et ce sont des matchs locaux! Est-ce que cela signifie qu’on va devoir aller jouer nos games locales en dehors, parce qu’on n’a pas de terrain disponible proche? Exemple, Sherbrooke devait nous visiter et je ne suis pas capable de les placer, alors il faudra que j’envoie jouer mon équipe locale à Sherbrooke. Ça n’a pas de bons sens!»

Supportée par la Fondation des Blue Jay’s de Toronto, par la Ville de Lac-Mégantic et de nombreux partenaires financiers, l’Association du baseball mineur avait pourtant tout pour espérer une 30e saison inspirante pour les années à venir.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Des moyens de pression à prévoir : Lac-Mégantic: les employés municipaux rejettent l’offre finale à 78%
    Actualités

    Des moyens de pression à prévoir : Lac-Mégantic: les employés municipaux rejettent l’offre finale à 78%

    Rémi Tremblay / 4 juillet 2024
  • Embellissement du parc-école de Lac-Drolet
    Actualités Éducation

    Embellissement du parc-école de Lac-Drolet

    Claudia Collard / 26 juin 2024
  • Riche parcours dans le train du temps
    Actualités Tourisme et loisirs

    Riche parcours dans le train du temps

    Claudia Collard / 26 juin 2024
  • Charles Campagna poursuivra l’aventure européenne en Estonie
    Sports Hockey

    Charles Campagna poursuivra l’aventure européenne en Estonie

    Rémi Tremblay / 26 juin 2024
  • Contribution municipale évaluée à près d’un million pour le projet HASM
    Actualités

    Contribution municipale évaluée à près d’un million pour le projet HASM

    Claudia Collard / 26 juin 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. marc poirier

    Pas fort comme collaborateur mr. le maire. Cest une approhe a somme 0 car il perd si d’autres gagnent

    Répondre 2023-07-27
    1. Des moyens de pression à prévoir : Lac-Mégantic: les employés municipaux rejettent l’offre finale à 78%
    2. Bel esprit d’équipe pour le Cours’don
    3. Embellissement du parc-école de Lac-Drolet
    4. Riche parcours dans le train du temps
    5. Charles Campagna poursuivra l’aventure européenne en Estonie
    6. Contribution municipale évaluée à près d’un million pour le projet HASM
    7. Célébration pour Les Solutions gourmandes
    Virage numérique sans déraper
    Majestueuse, Marie-Denise Pelletier
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. EMPLOYÉ AUX TRAVAUX PUBLICS
      Frontenac
    2. EMPLOYÉ À L’ENTRETIEN DES PARCS, DES INFRASTRUCTURES ET DES BÂTIMENTS
      Frontenac
    3. Adjoint-e administratif-ive - profil en comptabilité
      Saint-Ludger
    4. TECHNICIEN/NE COMPTABLE
      Lac-Mégantic
    5. Classificateur
      Woburn
    Répertoire des entreprises