Félix Guèvremont carbure aux défis !

Félix Guèvremont carbure aux défis ! - Katy Cloutier : Sports

Félix Guèvremont à l’arrivée du Canada Man/Woman 2017, accompagnée dans ses derniers kilomètres par sa conjointe, à gauche, Maïté Galipeau Théberge. (Photo Michel Caron — Endurance Aventure)

Au départ pour un 2e Canada Man/Woman
À la piscine, en eau libre, sur deux roues ou dans les sentiers, Félix Guèvremont suit ses athlètes. Depuis une dizaine d’années, le kinésiologue-kinésithérapeute de Piopolis a entrainé bon nombre de passionnés en quête de dépassement personnel non seulement au Québec, mais également partout en Amérique du Nord. Il en a même mené plus tôt cette année jusqu’à l’ultra-trail des Traces du Nord Basse-Terre, en Guadeloupe.

«Ce que j’aime voir est le dépassement de soi, la persévérance, le plaisir, l’interdépendance et la réalisation de rêves», exprime-t-il. Pour une deuxième année, ce sont ses propres limites qu’il s’apprête à dépasser dès l’aurore ce 8 juillet, en prenant le départ du deuxième Canada Man/Woman. La région se transformera à nouveau en terrain de jeu pour athlètes extrêmes.

Avec ses 3,8 km de nage sur le lac Mégantic, ses 180 km de vélo sur la Route des Sommets, ses 42 km de course sur route et sentiers, un parcours total de 226 km, ce triathlon extrême est décrit comme le plus intense, le plus sauvage et le plus beau en Amérique du Nord.
Il faut donc être un peu fou pour se lancer une première fois dans cette aventure démesurée et encore davantage pour le faire une deuxième année de suite! Félix Guèvremont est d’ailleurs le seul représentant de la région de Lac-Mégantic inscrit en 2018 qui était au départ de l’édition inaugurale. Son temps de 13h 16 minutes 25 secondes lui a permis de prendre le 18e rang au classement, sur les 109 participants à avoir complété l’épreuve. Il espère faire encore mieux cette année.

Le Piopolissois carbure aux défis et intègre de longues heures d’entraînement à travers ses engagements professionnels. Depuis le début de l’année, il a parcouru plus de 2 000 km en course à pied!

En plus du Canada Man/Woman, il a notamment participé au fil des ans à sept épreuves de demi-Ironman, à plusieurs triathlons et au Ironman Cœur d’Alene en Idaho. Il trouve également le temps de s’investir et de collaborer depuis quatre ans au Tour du lac à la course des élèves de l’école primaire Notre-Dame-de-Fatima de Lac-Mégantic, aux côtés de l’enseignante Sylvie Roy, elle-même participante en équipe au Canada Man/Woman.

«Mon objectif principal est le bien-être et la santé de la population, raconte Félix Guèvremont. Pourquoi je fais le Canada Man? Simplement pour motiver les jeunes de la région à faire du sport. Si je peux en inspirer quelques-uns à bouger, ce sera mission accomplie ! En plus, nous avons la région idéale pour ce genre d’épreuve extrême et cet événement est parfait pour faire découvrir notre coin de pays.»

L’athlète n’est pas seul dans cette aventure. Sa conjointe, Maïté Galipeau Théberge, a remporté le sprint l’an dernier chez les femmes, présenté la veille de l’épreuve extrême. Elle sera encore cette année au départ de la course du samedi. «L’an dernier, Maïté est venue me rejoindre pour franchir à mes côtés les derniers kilomètres d’ascension du mont Mégantic et sa présence m’a donné des ailes, se souvient Félix. Si tout se passe bien, nous serons encore main dans la main le 8 juillet pour le dernier sprint jusqu’au sommet!»

Félix Guèvremont fera partie d’un groupe de plus de 300 athlètes provenant d’une quinzaine de pays, dont 175 athlètes en solo et 163 en équipe, qui prendront le départ de l’événement à l’aube, ce dimanche. Comme en 2017, l’épreuve d’endurance s’amorcera avant le lever du soleil, à 4h, avec un défilé des participants à partir du Centre sportif Mégantic jusqu’au lac. Ils auront 15 heures pour atteindre le parc du Mont-Mégantic et ensuite franchir les 8,5 derniers km jusqu’à l’observatoire du Mont-Mégantic.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sortie du second roman de Marianne Fortier
    Culture Littérature

    Sortie du second roman de Marianne Fortier

    Claudia Collard / 28 juillet 2022
  • Des installations d’art urbain signées Marzell
    Culture

    Des installations d’art urbain signées Marzell

    Rémi Tremblay / 26 juillet 2022
  • Au camp créatif d’Annie Purtell
    Culture Arts visuels

    Au camp créatif d’Annie Purtell

    Claudia Collard / 26 juillet 2022
  • Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
    Actualités Municipalité

    Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées

    Claudia Collard / 25 juillet 2022
  • Une pause sur le chantier de la rue Laval
    Actualités

    Une pause sur le chantier de la rue Laval

    Rémi Tremblay / 25 juillet 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Sortie du second roman de Marianne Fortier
  2. La magie du rock avec Nic Gignac
  3. Bureau et les tiroirs le 28 juillet
  4. Des installations d’art urbain signées Marzell
  5. Au camp créatif d’Annie Purtell
  6. Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
  7. Une pause sur le chantier de la rue Laval
Aux portes de l’abdication
Sortie du second roman de Marianne Fortier
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. GARDIEN DE TERRITOIRE BAIE-DES-SABLES
    Lac-Mégantic
  2. HOMME DE VOIRIE AVEC EXPÉRIENCE
    Milan
  3. Opérateur de scie et un journalier
    Lac-Drolet
  4. SECRÉTAIRE ADMINISTRATIF(VE)
    Val-Racine
  5. Préposé(e) à la bibliothèque
    Marston
Répertoire des entreprises