Les Chevaliers de Colomb ont répondu à l'urgence

Les Chevaliers de Colomb ont répondu à l'urgence - Rémi Tremblay : Actualités

L’immeuble, maintenant propriété des Chevalier des Colomb, conserve ses missions premières.

Pressés de conclure une transaction avant la fin du mois d’octobre 2018 afin d’obtenir pleine compensation pour la perte de leur bâtiment du boulevard des Vétérans, les Chevaliers de Colomb ont finalement acquis un immeuble à logements résidentiel et commercial. En plus des quatre logements résidentiels, le bâtiment qui était jusqu’alors la propriété de Maryse Boucher abrite deux commerces, dont le salon de coiffure O’Sens.

«Mise à part l’intention d’occuper le sous-sol comme pied à terre pour aménager notre bureau et tenir nos réunions, rien ne changera à la vocation de l’immeuble», assure le Grand Chevalier, André Dallaire. Toutes les activités de coiffure, esthétique et massage, entre autres vont se poursuivre comme si de rien n’était, affirment d’une même voix Maryse Boucher et son fils Mikael, copropriétaires d’O’Sens.

La transaction conclue à la mi-octobre mettait ainsi fin à plus de quatre années de recherches d’une solution pour trouver un nouveau toit pour les Chevaliers sans trop perdre d’argent suite à la démolition de sa salle, quelques mois après la tragédie du 6 juillet 2013.

Par ailleurs, la propriétaire de Visa Beauté Santé spa, Angèle Godbout, retarde au printemps 2019 la construction de ses spas, en raison de l’hiver hâtif. «Nous serons les premiers en chantier dès le printemps prochain», a-t-elle annoncé en début de semaine. Son commerce a été le premier à avoir pris racine dans le centre-ville, sur le terrain autrefois occupé par l’Eau Berge, coin boulevard des Vétérans et boulevard Stearns.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
    Actualités

    Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!

    Rémi Tremblay / 24 février 2021
  • La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
    Actualités Municipalité

    La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$

    Claudia Collard / 23 février 2021
  • Pas de confinement pour les services de La Bouée
    Actualités Société

    Pas de confinement pour les services de La Bouée

    Claudia Collard / 22 février 2021
  •  Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
    Actualités Économie

    Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID

    Claudia Collard / 18 février 2021
  • Une relâche avec des adoucissements
    Actualités Santé

    Une relâche avec des adoucissements

    Rémi Tremblay / 18 février 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
  2. La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
  3. Pas de confinement pour les services de La Bouée
  4. Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
  5. Une relâche avec des adoucissements
  6. Le bois et ses métiers
  7. Les Hardings, une pièce-événement à Télé-Québec
La transparence avant l’argent!
Marie-Lumière, ou le droit de guérir autrement
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Aviseur technique
    Lac-Mégantic
  2. Préposé(e) serveur(euse)
    Lac-Mégantic
  3. Secrétaire réceptionniste
    Lac-Drolet
  4. Agent.e en développement local et régional
    Lac-Mégantic
  5. On recrute
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises