Pas de sécurité si on conserve le statu quo

(Lettre ouverte pour répondre à monsieur Joël Chotte (Opinion en page 4 de l’édition du 25 novembre dernier dans l’Écho de Frontenac au sujet du projet de voie de contournement de Lac-Mégantic) 

Vous semblez avoir une mission de «tuer» le projet, sans jouer sur les mots, car c’est à la base un projet de sécurité. Vous semblez aussi plus voir les conséquences ou sacrifices à faire pour que le projet fonctionne. En disant simplement que c’est le statu quo la meilleure décision, ceci en disant qu’on ajoute aucune sécurité au projet, vous faites fausse route, et je vais vous dire pourquoi.

Pour commencer, le 584,000$ ne sera pas payé par les citoyens de Lac-Mégantic, mais par tous les citoyens du Québec qui paient des impôts et taxes provinciales et fédérales. 

Quand vous mentionnez que le fait de ne plus avoir de cour de triage règle tous les problèmes, il faudrait que vous relisiez toutes les causes qui ont causé l’accident dans le rapport d’accident du 6 juillet 2013 qui mentionnait une vingtaine de problèmes dont: le manque de maintenance de la compagnie MMA, une mauvaise identification de la marchandise explosive qui était du pétrole léger, la pente du terrain qui est la 2e plus abrupte au Canada, angle de courbure à l’entrée de la ville, l’erreur humaine du dernier conducteur à ne pas avoir assez mis de freins à main, etc…

Vous devriez lire l’article que j’ai écrit le 5 avril 2022 dans le journal La Tribune de Sherbrooke, alors que j’expliquais très clairement que c’est comme obligatoire d’avoir une voie de contournement à cause du très haut risque de la 2e pente au Canada, de la courbe très dangereuse à haut rayon de courbure de 8°, donc énormément dangereux au point que si un train arrive à 50 km/hre, il va dérailler. On a donc plus besoin d’obtenir une vitesse de 100 km/hre comme cela avait été le cas le 6 juillet 2013. Il est aussi mentionné que personne ne réussira à convaincre le CP à ne plus transporter de pétroles et matières dangereuses tel qu’acide, gaz propane et autres. Malgré toute la bonne volonté au monde, on ne peut prévoir un accident comme il est arrivé en Colombie Britannique en février 2019, alors qu’un train transportant des céréales, est tombé dans un ravin et tuant 3 personnes à bord du train. En effet, ces employés n’ont pas pu contrôler la vitesse du train à cause de bris mécaniques ou d’erreurs humaines (ce que le CP prétend). L’article mentionne aussi le fait qu’avec la solution de la demie voie de contournement, il faudrait s’assurer de n’avoir des trains qui se déplaceront que dans une seule direction, de Nantes vers Frontenac.

Pour ce qui a trait aux travaux d’excavation, oui il faut en faire parce qu’il faut respecter les pentes lors de la conception d’une voie ferrée, et on est beaucoup dans les collines, alors il faut faire ce qu’il faut. Je comprends que cela cause des problèmes divers sur la qualité ou quantité d’eau, mais il y aura des solutions telles que creuser d’autres puits, etc… C’est beaucoup pendant la construction qu’il y aura des problèmes de nappes d’eau, mais une fois la construction terminée, il y aura un équilibre. On ne fait pas une omelette sans casser des œufs, mais on jette les écailles d’œufs à la fin du repas. Lorsqu’on a construit l’autoroute 10 dans les zones du mont Orford près de Sherbrooke, on a dû faire exploser à la dynamite et excaver des flancs de montagne. Une fois les travaux terminés, il y a eu un certain rééquilibre de toutes les nappes d’eau.

Un peu d’historique de ce secteur très dangereux de Lac-Mégantic (centre-ville), vous n’allez qu’aller visiter le musée de la gare de Lac-Mégantic alors que vous pourrez voir qu’en 1918, il y avait déjà eu deux gros accidents mortels de trains exactement au même endroit, cela était dû à d’autres circonstances alors qu’il n’y avait pas, à l’époque, des wagons de pétrole ou de marchandises dangereuse.

En résumé, même avec plus de cour de triage, le risque d’accident avec des opérateurs ou conducteurs est toujours très présent sur une voie ferrée dont on roule sur la 2e plus dangereuse pente au Canada. On ne peut vraiment pas prévoir quand il y aura un autre problème mécanique ou une erreur humaine pour causer un autre accident. Je suis certain que vous n’aimeriez pas faire face, encore une fois, à la répétition de l’accident du 6 juillet 2013 (centre-ville détruit et 47 décès). Si vous ne comprenez toujours pas, svp à relire les détails de l’accident de la Colombie Britannique en février 2019. On ne sera jamais à 100% en sécurité si on garde le statuquo, et le CP vise à opérer une autoroute de pétrole dans le futur. 

 
Pour l’histoire de l’ajout des courbes, on a comme pas le choix si on veut contourner le centre-ville, mais c’est pour cette raison que j’ai fait maintes pressions auprès de TC et du CP pour que la vitesse soit abaissée à 25 Km/hre dans le secteur où justement il y a quelques courbes additionnelles surtout dans le secteur industriel pour la voie de contournement. 

François Charbonneau, 
ingénieur à la retraite Citoyen et propriétaire à Lac-Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le Cameroun venu toucher du doigt le modèle du Granit
    Actualités

    Le Cameroun venu toucher du doigt le modèle du Granit

    Rémi Tremblay / 22 avril 2024
  • L’entente de loisirs se signera sans la première couronne
    Actualités Municipalité

    L’entente de loisirs se signera sans la première couronne

    Rémi Tremblay / 22 avril 2024
  • Un incendie dévaste une résidence de Marston
    Actualités

    Un incendie dévaste une résidence de Marston

    Rémi Tremblay / 18 avril 2024
  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Section de rail abîmée
  2. Le Cameroun venu toucher du doigt le modèle du Granit
  3. L’entente de loisirs se signera sans la première couronne
  4. Un incendie dévaste une résidence de Marston
  5. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  6. Happening de pure joie cosmique
  7. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises