L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Réaction au projet «Un parc, un lac»
19/10/2017
0 commentaire (s)


Archives      


Vers la Journée internationale des femmes
Claudia Collard  ( 24/2/2017 )

Bien que l’égalité des droits soit pratiquement atteinte pour les femmes au Québec, il en est autrement de l’égalité des faits. «On n’a qu’à penser à la violence faite aux femmes, les mesures d’austérité qui les touchent principalement, les femmes autochtones qui sont marginalisées, la discrimination systémique en emploi… C’est assez, c’est le temps d’avoir l’égalité!», transmet Marjorie Despatis, responsable des actions collectives au Centre des femmes de la MRC du Granit. Ce contexte servira de toile de fond au souper du 8 mars qui sera servi à la Légion canadienne dans le cadre de la Journée internationale des femmes.

Sous le thème L’égalité sans limites, l’événement débutera à 16h, par un atelier photobooth à saveur d’éducation populaire. «On veut rendre hommage à toutes les femmes qui, au fil de l’histoire, se sont battues pour leurs droits», partage Mme Despatis. Les participantes seront invitées à choisir une revendication -par exemple le droit de vote aux femmes- porter les vêtements de l’époque en question et à se faire prendre en photo avec une pancarte sur laquelle elles pourront écrire ce qu’elles auraient dit si elles s’étaient trouvées sur le terrain.

Servi à compter de 17h, le souper sera passablement animé. En plus de sketchs et capsules évoquant l’histoire des droits des femmes, des échanges aux tables seront proposés lors du repas. «On invitera les femmes à se projeter dans le futur, à aborder leurs acquis et ceux qu’il reste à obtenir», transmet Marjorie Despatis.

Chose certaine, le sexisme fait encore bel et bien partie de la société. «Encore aujourd’hui, des femmes se font demander lors d’une entrevue d’embauche si leur famille est complétée. Il faut changer les mentalités. Une femme de carrière avec des enfants est jugée par rapport à un homme dans la même situation. L’ambition professionnelle est moins valorisée chez la femme. Et il y a encore un gros décalage en terme de partage de tâches à la maison», cite Mme Despatis à titre d’exemples.

Toujours au coût modique de 5$, les billets pour le souper sont en vente jusqu’au 2 mars au Centre des femmes, situé au 3791 rue Villeneuve (819 583-4575 ou sans frais au 1 877 583-4575). Une halte de garderie est offerte gratuitement sur place sur réservation.

Chapeauté par le Centre des femmes de la MRC du Granit, le comité organisateur du 8 mars est également composé de représentantes de La Bouée régionale, Points Jeunesses du Granit et la Maison de la famille du Granit.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage