L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
18 octobre
Bingo
Il est temps d'agir!
9/10/2018
0 commentaire (s)

Magnola en mémoire
4/10/2018
0 commentaire (s)

Des questions toujours sans réponse
1/10/2018
0 commentaire (s)

Message aux amis Solidaires
27/9/2018
0 commentaire (s)


Archives      


(Photo Rémi Tremblay)
Les électeurs de Mégantic ont suivi la vague caquiste
Rémi Tremblay  ( 2/10/2018 )

La circonscription de Mégantic a choisi de rester au pouvoir pour les quatre prochaines années, mais, à l’image de la vaste majorité des Québécois, en troquant le rouge pour le bleu pâle. Victoire sans équivoque pour le candidat de la Coalition Avenir Québec, François Jacques, avec 47,5% des voix exprimées le 1er octobre. Le nouveau visage du Parti libéral, Robert G. Roy doit se contenter d’une deuxième position avec 19,8% du vote, suivi 4 points derrière par Andrée Larrivée de Québec solidaire (15,9%) et de la candidate péquiste Gloriane Blais (12,55%). Sylvain Dodier du Parti vert récolte un peu plus de 3% du suffrage, alors que Richard Veilleux, de Citoyens au pouvoir a obtenu 1%. Le taux de participation a été de 69,17%.

«On va être un gouvernement fort pour l’Estrie», a tout de suite réagi le député élu, François Jacques, à son arrivée au Musi-Café où ses troupes s’étaient donné rendez-vous. Se disant «le gars le plus heureux», le nouvel élu, âgé de 48 ans, met fin à 38 ans de régime libéral dans Mégantic. À son agenda, remettre sa démission au conseil de ville de Lac-Mégantic puis rejoindre sa nouvelle famille politique à Québec où son chef, François Legault, doit former le premier gouvernement caquiste de l’histoire.

Dans le local du PQ, à quelques centaines de mètres de là, la candidate Gloriane Blais lançait la serviette. Il n’y aura pas de prochaine fois, a-t-elle annoncé devant une poignée de militants. Sa lecture du changement: « Les électeurs ont changé un 25¢ pour un trente sous. Le PLQ ou la CAQ, c’est le même chemin, pour moi. Les libéraux ont copié le programme de la CAQ ces quatre dernières années. Aujourd’hui, les électeurs ont choisi les coupures en éducation, les coupures en santé. Ce sera ça pour les quatre prochaines années.»

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage