L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir ?
28/6/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir?
27/6/2019
0 commentaire (s)


Archives      


La Ville a choisi d’écarter l'option du référendum pour la réfection du barrage du lac aux Araignées, tout en étant encore à la recherche de solutions. (Photo Chantale Lapierre)
Pas de référendum sur le dossier du barrage du lac aux Araignées
Claudia Collard  ( 4/3/2019 )

Il n’y aura pas de référendum sur le règlement d’emprunt de 685 000$ pour la réfection du barrage du lac aux Araignées. Les élus méganticois ont plutôt choisi de mettre fin au processus, tout en recherchant des solutions pour à la fois répondre aux exigences du ministère de l’Environnement et réduire les impacts financiers pour les contribuables.

Le 16 janvier, 547 citoyens ont signé le registre concernant le Règlement no 1831 décrétant des ces travaux de réfection, obligeant la Ville à choisir entre la tenue d’un référendum ou l’abandon du projet.
Par voie de communiqué, la Ville mentionne que des discussions avec la municipalité de Frontenac auront lieu «en regard des effets positifs que cette réfection pourra avoir sur le niveau de l’eau du lac ainsi que pour la qualité de vie des riverains autour du lac, citoyens de Frontenac.»

Les élus ont aussi décrété, à leur séance du 19 février, d’autoriser une demande d’aide financière afin de réduire au minimum les coûts de réfection. Des vérifications quant à la possibilité de céder le barrage à un organisme gouvernemental seront aussi effectuées.

«Bien qu’aucune solution ne soit encore établie, il était clair pour le conseil municipal que le référendum n’était pas une option. Des démarches d’optimisation sont en cours avec la firme WSP et le conseil travaille de concert avec l’équipe municipale pour trouver de nouvelles avenues», a expliqué la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin.

Le communiqué de la Ville mentionne en terminant que «de nombreuses villes et municipalités du Québec sont aux prises avec ce genre de dossier impliquant des barrages dont la réfection est très coûteuse pour les contribuables.»


   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage