L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Actualité
>  Actualité policière
>  Paroles aux lecteurs
>  Portrait
>  Billet de Rémi
>  Billet de Claudia
>  La glaciation du lac
>  La déglaciation du lac
>  Élections fédérales 2011
>  Travaux du CSM
>  Tragédie à Saint-Romain
>  Championnat canadiens de cyclistes
>  Élections municipales 2017
>  Archives
Demandez aux citoyens ce qu'ils veulent!
14/8/2019
0 commentaire (s)

La fierté des gens d’ici !
12/7/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir ?
28/6/2019
0 commentaire (s)

Le bon sens va-t-il prévaloir?
27/6/2019
0 commentaire (s)


Archives      


Denis Carignan animera la conférence Lâcher prise 101, le mercredi 8 mai, 18h30, à la Salle Montignac.
La force du lâcher prise, par Denis Carignan
Claudia Collard  ( 7/5/2019 )

«Lâcher prise, ce n’est pas abandonner et subir. Le problème quand on pense ça, c’est qu’on résiste à la réalité. Et quand on résiste à la réalité, on souffre de plus en plus. Lâcher prise, c’est laisser ce qui était et accepter ce qui est. Parce que quand tu acceptes, tu as du pouvoir pour agir», partage Denis Carignan, qui donnera une conférence le mercredi 8 mai, dans le cadre de la Semaine québécoise des familles, où des exemples concrets seront notamment livrés pour outiller les parents.

Professeur de psychologie et en sexologie au cégep Beauce-Appalaches depuis 1991, Denis Carignan dispose également de formations en programmation neuro-linguistique et en hypnose. Intitulée Lâcher prise 101, sa conférence s’adresse au grand public et se déroulera à compter de 18h30 à la Salle Montignac.

«Le lâcher prise, c’est bon pour tout le monde. Ça procure une énergie puissante, qui nous permet d’être acteur de vie au lieu de se faire balloter par les événements comme une marionnette. Et ce qui apparaissait au départ comme négatif devient tout simplement la réalité.»

Pour illustrer son propos, il cite en exemple cette tendance, comme parent, à vouloir éliminer la souffrance de son enfant. «Sauf que la souffrance, c’est à peu près la moitié de la réalité. Quand leurs parents ne seront plus là, cette moitié de la réalité va leur rentrer dedans et les détruire, parce qu’ils n’auront aucune idée comment y faire face. Si on empêche les enfants de souffrir maintenant, ils vont souffrir toute leur vie.»

Pour Denis Carignan, il importe de se débarrasser de cette croyance qu’être un bon parent signifie protéger son enfant au point d’éliminer toute occasion de souffrance chez ce dernier. Une croyance qui entraine dans son sillage beaucoup de culpabilité en plus de mettre une pression indue sur les parents. «Quand on accepte la souffrance, qu’on reconnaît qu’elle existe, on peut être beaucoup plus calme en tant que parent et mieux accompagner nos enfants dans ce qu’ils traversent.»

En fait, résume le conférencier, Lâcher prise 101 rassemblera une série de trucs permettant d’être plus en paix. M. Carignan indiquera notamment les portes de sortie des «prisons de l’esprit» et rappellera la richesse du moment présent. «Mon but, c’est que les gens reprennent du pouvoir sur leur vie. J’utilise beaucoup l’humour, je fais des personnages sur scène, je change ma voix… Je ris de moi et les gens rient parce qu’ils se reconnaissent. Ce n’est pas moralisateur; c’est plutôt ludique comme conférence», annonce-t-il.

Cette conférence est organisée par les partenaires de la petite enfance de la MRC du Granit, soit le CPE Sous les étoiles, Passe-Partout et la Maison de la famille du Granit. Contribution volontaire à l’entrée.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :



 
 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage