Recyc-Québec

Hauts et bas de la virtualité

La Caisse du Granit fermera ses centres de services de Saint-Sébastien et Saint-Romain en janvier 2011. Parmi les raisons de ces disparitions, l’utilisation des services en ligne qui monte en flèche et la compétition féroce des banques qui, elles, n’ont pas autant de bâtiments à entretenir. On peut s’attendre à un quelconque mouvement de protestation à l’endroit de cette décision, réaction tout à fait légitime.

Ce qui saute aux yeux, c’est que l’explosion de popularité à l’endroit de l’univers virtuel ne fera que croître. Aucun retour en arrière n’est possible. Plus ça va aller et plus il sera simple de se procurer n’importe quelle denrée sans sortir de chez soi, en faisant des économies de surcroît. Quand c’est rendu qu’on peut se procurer sur le Net des livres, des vêtements, de la nourriture et même des meubles à prix plus bas que localement, incluant les frais de livraison, qu’arrivera-t-il des petits commerces locaux? Comment pourront-ils inciter les gens à acheter chez eux au lieu de s’offrir un choix de produits quasi illimité juste à pitonnant leur clavier?

Internet comporte des avantages indéniables. J’envie les étudiants d’aujourd’hui, qui n’ont pas à se taper une demi-journée de bibliothèque pour recueillir les documents pertinents à leurs travaux, se farcir des mauvaises photocopies parce que l’appareil est défectueux, ne plus avoir suffisamment de sous pour en reproduire de nouvelles, courir après le change et une photocopieuse en état de fonctionner… mais qui n’a plus de papier… Je garde un souvenir épuisant de ces activités de recherche et de la rédaction de mes travaux… à la dactylo! Oui, vive la bibiliothèque virtuelle!

Même que j’ai récemment adhéré à Facebook, car c’était la seule façon d’être fan de l’Écho de Frontenac. Oui j’avoue, ça fait un tantinet conflit d’intérêt. N’empêche qu’avec Facebook, j’ai retrouvé des amis de l’école primaire et d’autres que j’avais perdus de vue depuis quelques années. C’est moins gênant de les contacter via Facebook. Moins gênant que de parler à un nouveau voisin aussi… Mais ça, c’est un autre débat.

Comme la plupart des gens, internet fait partie de mon quotidien. Mais jusqu’où vais-je le fréquenter? À partir de quand mon choix individuel aura un impact sur ma collectivité?

Je suis quand même de la vieille garde, le genre qui paie encore ses comptes par chèque et dont le cœur se contracte juste à penser à l’éventualité que L’Écho de Frontenac devienne un journal uniquement virtuel. Un journal sans papier, c’est inconcevable dans mon esprit. Même si sa version virtuelle est pareille et ne change pas notre façon de travailler. Plus de «vrai» journal… Désolée, je ne suis pas prête, ne serait-ce qu’à l’imaginer.

La mairesse de Saint-Sébastien, Marie-Douce Morin, et tous ceux qui la supportent ont sans doute ce même sentiment à l’endroit de la disparition de leur caisse. Une disparition qui reflète une tendance irréversible à plus grande échelle et dans plusieurs secteurs. Peut-on agir pour contrer ce qui m’a tout l’air d’une fatalité?

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises