Chapelle du rang 1

Offensive de recrutement pour une reprise du secteur prévue en 2013!

Le Centre de formation professionnelle Le Granit, à Lac-Mégantic, a accueilli plus de 300 jeunes du deuxième cycle du secondaire en provenance de plusieurs écoles de l’Estrie, des Appalaches et de la Beauce, le 7 octobre, dans le cadre de l’événement Viens vivre la forêt. Une cinquième édition où les organisateurs ont mis le paquet pour attirer des jeunes en choix de carrière vers les métiers du secteur forestier, dont on prévoit une reprise dès 2013.

Parmi les passagers des autobus jaunes venus de Windsor, East Angus, Plessisville, Asbestos, Disraéli, Saint-Martin et Saint-Georges de Beauce se trouvait la relève que cherchent à former le Comité sectoriel de main-d’œuvre en aménagement forestier, le Comité sectoriel de main-d’œuvre des industries de la transformation du bois et des institutions d’enseignement dont le Centre Le Granit, la Maison familiale rurale du Granit, le Cégep de Sainte-Foy et la Faculté de foresterie, géographie et de géomatique de l’Université Laval.

«Les mises en chantier vont être relancées et les gens qui travaillent dans le milieu forestier sont de plus en plus vieillissants. Ils ont besoin de relève. Il y a des métiers qui demandent un DEP (diplôme d’études professionnelles) mais aussi d’autres, comme ingénieurs forestiers, dont le besoin est criant», soulignait la directrice générale adjointe du Comité sectoriel de la transformation du bois, Marielle Rancourt, affairée à coordonner la bonne marche des ateliers dispersés un peu partout sur le terrain de la polyvalente Montignac. Avec l’aide de son collègue à l’aménagement forestier, Vincent De Pastillé. «On leur fait voir toute la filière du secteur forestier, l’aménagement, la récolte jusqu’aux produits finis.»

Le portrait de l’ado moyen concentré devant sa console de jeux vidéo n’inquiète en rien les chercheurs de tête du secteur forestier. «Les métiers offerts deviennent de plus en plus technologiques. Le scieur dans une usine se retrouve dans un environnement plein de manettes et de consoles», souligne Marielle Rancourt.

Ce jour-là, elle a décelé des étincelles dans les yeux des jeunes. Chez les gars, bien sûr, attirés par l’expérience de la conduite de la machinerie, la force des chevaux et le bruit des scies mécaniques, mais aussi chez les filles, de plus en plus intéressées à occuper les bancs libres dans les programmes de formation offerts. «Ce sont encore des métiers d’hommes, mais on essaie de les valoriser auprès des filles. Ce n’est pas une question de force physique, au contraire!»

En Estrie, seul le Centre de formation professionnelle Le Granit, installé dans les locaux de la polyvalente Montignac, offre le programme de DEP en aménagement forestier. En tout, 1215 heures de cours théoriques et pratiques. Un petit groupe d’élèves a lancé le cours d’abattage, de 900 heures de formation, la production acéricole a rejoint une dizaine d’élèves pour une formation de 1005 heures et, après les fêtes, ça augure bien pour le programme de travail sylvicole.

L’événement Viens vivre la forêt à Lac-Mégantic était le 7e et dernier d’une tournée provinciale débutée le 20 septembre. Elle aura permis de rejoindre plus de 3000 jeunes fréquentant actuellement les classes de 3e, 4e et 5e secondaires, du cheminement particulier et de l’éducation aux adultes.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises