Recyc-Québec

Cancer, cancer, cancer…

Nous sommes le 22 septembre 2011. Je suis au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke et j’apprends que ma petite belle-sœur est atteinte d’un cancer au cerveau. Trois semaines plus tard, elle n’était plus de ce monde.

Tout bascule! Cette nouvelle me replonge il y a 10 ans, dans la même période de l’année, où l’on m’apprenait par téléphone que j’avais un cancer du sein. C’est la cinquième personne de la famille sur sept, en cinq ans, qui meurt d’un cancer, en plus d’amis proches. J’ai crié, pleuré….! Une profonde incompréhension m’habitait en même temps qu’une colère, qu’une rage terrible me dévastait.

J’ai tout de suite demandé au docteur Fortin, grand spécialiste au CHUS, si le cancer était héréditaire, quand tout cela allait finir, qui sera le prochain? Mon amour? Mes enfants? Mes frères et sœurs? Mes amis proches? J’essaie de ne pas y penser.

Pourquoi tant de cancers dans notre région? Qui d’entre nous n’a pas perdu un être cher, toujours en raison de ce fléau qu’est le cancer? Où est le problème? J’aimerais vraiment obtenir une réponse. Est-ce dans l’eau, dans l’air, dans le sol? Cela provient-il de nos usines, des pesticides, des herbicides comme le trichlorophénol, communément appelé «agent orange» déversé en bordure des États-Unis, il y a quelques années, de notre alimentation ou de toute autre source?

Même ma grande fille, apprenant la maladie de sa tante Lucille, m’a lancé d’une façon très spontanée, en pleurant et d’un ton sans équivoque: «Maman, vous allez vendre tout ça et déménager ailleurs!» Ce qui témoigne de son inquiétude pour ce qui se vit dans notre région.

Malheureusement, j’ai trois compagnons de travail qui sont également décédés de cette terrible maladie. J’ai même perdu mon meilleur ami Kimo, mon beau labrador blond, d’un cancer…. Quand j’apprends qu’une connaissance est décédée, je n’ose même plus demander de quelle maladie elle est partie. Tout ce dont on entend parler c’est de cancer, cancer, cancer du sein, du poumon, du pancréas, de la gorge, du cerveau, même de la langue!

Il y a 10 ans, la radio-oncologue me disait qu’elle avait une forte clientèle dans notre région. Pourquoi tant de cancers? Pourquoi tant de problèmes avec la glande thyroïde? Quand allons-nous nous décider à demander que des analyses, des tests soient effectués? Qu’est-ce que ça nous prend de plus pour réaliser l’ampleur de la situation? Il faut en savoir plus!
Je termine en vous disant : ne remettons pas à plus tard ce que nous aimerions faire maintenant, là… Car on ne sait jamais ce que nous réserve demain. Prenons le temps d’aller visiter quelqu’un pour lui dire qu’on l’aime, lui offrir notre aide et lui dire à quel point il est important pour nous.

Pensons aussi à nous. Gâtons-nous, que ce soit avec de petites mais aussi de grandes choses. Goûtons à la vie, sachons apprécier les petites joies de chaque jour, les beaux oiseaux, les jolies fleurs et toutes les autres beautés que la nature nous offre. Remercions notre grand Dieu pour la santé qu’il nous donne avant même de débarquer du lit le matin. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter la santé, car je crois qu’on ne peut demander plus.

J’en profite également pour vous rappeler l’importance, pour notre région, d’avoir une maison de fin de vie. Donnons généreusement, et de notre argent et de notre temps, tout en remerciant de tout cœur ceux et celles qui travaillent bénévolement pour rendre ce beau projet à terme. Merci également à tous ceux et celles qui s’impliquent dans des campagnes de financement visant la lutte contre le cancer.

Sylvie Therrien Giroux
Frontenac

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises