Recyc-Québec

Selon Gaétane Boucher, les compteurs intelligents représentent une menace pour la santé publique

Selon Gaétane Boucher, les compteurs intelligents représentent une menace pour la santé publique - Claudia Collard : Actualités

Depuis six ans, Gaétane Boucher vit seule, en forêt. Diagnostiquée électrosensible au terme d’une longue bataille, Gaétane s’est installée à Audet pour des raisons de santé. Résidant auparavant à Granby, elle a vendu sa maison, quittant du même coup travail, famille et amis… pour rester en vie. Aujourd’hui, elle souhaite que son expérience contribue à sensibiliser davantage la population aux dangers de la pollution électromagnétique, qui risque d’augmenter considérablement avec la venue des compteurs intelligents. Elle souhaite la formation d’un comité de citoyens intéressés par sa cause et, ultimement, un moratoire sur la pose des dits compteurs dans la région de Mégantic.

Ses symptômes sont apparus graduellement il y a une dizaine d’années. Maux de tête, engourdissements au visage et au corps allant jusqu’à la paralysie temporaire, problèmes de mémoire et de vision, palpitations cardiaques… Très sportive, elle est peu à peu devenue incapable de pratiquer ses activités préférées. «Lorsque je jouais au golf, je n’étais même plus capable de frapper la balle; je passais à côté. Au badminton, je perdais l’équilibre en tenant ma raquette vers l’arrière. Pendant deux ans, j’ai subi des tests mais je demeurais à la limite de la normale. Et chaque fois que j’allais dans le bois je me sentais super bien ; ma vue redevenait si claire que je pouvais voir les fourmis marcher sur le sol», relate cette dessinatrice industrielle de formation, un métier qui lui est aujourd’hui impossible de pratiquer.

C’est au fil de ses recherches et de ses contacts avec plusieurs médecins, spécialistes et scientifiques qu’elle a soupçonné son hypersensibilité aux champs électromagnétiques. Et au terme de nombreuses démarches qu’elle a pu recevoir un diagnostic, essuyant de moult refus. «On ne me prenait pas au sérieux. On m’a même traitée de folle, alors qu’en Suède, on reconnaît l’électrosensibilité comme un handicap physique», raconte cette porte-parole de la Coalition québécoise pour la lutte contre la pollution électromagnétique (CQLP) et du mouvement citoyen Refusons les compteurs «intelligents». Un mouvement qui a déjà réuni 13 000 noms dans une pétition demandant un moratoire sur l’installation des nouveaux compteurs d’Hydro-Québec. «Avec la venue du Wi-Fi, la puissance des radiofréquences est de plus en plus forte. Un appareil sans fil émet des micro-ondes toutes les 30 secondes lorsqu’il est ouvert, même si on ne s’en sert pas. Un compteur intelligent impose un rayonnement équivalent à celui de trois cellulaires et on ne peut pas le fermer. Est-ce qu’on accepterait de se faire imposer de la fumée de cigarette dans sa maison sur une base continuelle? Imaginez un bloc appartement avec huit compteurs intelligents contre le mur extérieur; imaginez que, derrière ce mur, il y a un bébé… Si on continue comme ça, de plus en plus de gens deviendront électrosensibles», considère Gaétane Boucher.

À l’heure actuelle, les élus de l’arrondissement de Villeray à Montréal, la ville de Laval et des municipalités de Saint-Colomban, Saint-Liguori, Lac-des-Aigles, Sutton, North Hatley, Saint-Louis du Ha! Ha! et Saint-Pierre de Lamy ont adopté une résolution demandant un moratoire sur l’installation de compteurs intelligents. Gaétane Boucher souhaite qu’il en soit ainsi pour Lac-Mégantic et les environs et invite les citoyens désireux de former un comité local sur la question à la joindre via le courriel divert@hotmail.com. Par la suite, elle compte organiser une rencontre d’information destinée à l’ensemble de la population, où seraient notamment invités des représentants de la CQLP. On peut obtenir de plus amples informations sur le sujet en visitant les sites cqlpe.ca et refusonslescompteurs.wordpress.com.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises