Dans l’antre de la Ville, quatre mois après…

Dans l’antre de la Ville, quatre mois après… - Claudia Collard : Actualités

La mairesse Colette Roy Laroche en pleine réunion de préparation du point de presse hebdomadaire.

Quatre mois après la tragédie, le travail sur le terrain en vue du rétablissement du centre-ville va bon train. La saison froide s’installant lentement mais sûrement, les priorités vont notamment à l’hivernation des bâtiments. La construction des condos commerciaux demeure aussi en tête de liste ainsi que l’installation des infrastructures souterraines. Rencontre avec le comité de coordination, dans l’espace confiné qu’est devenu l’hôtel de ville de Lac-Mégantic.

Inaccessible au public depuis l’explosion du 6 juillet, le bâtiment du 5527 rue Frontenac ouvrait le 4 novembre ses portes aux médias locaux. Premier arrêt au sous-sol, où se tient une réunion du comité de coordination, formé des directeurs de services de la municipalité et de représentants d’entités gouvernementales, telles la Sécurité civile, la Sécurité publique et la Sûreté du Québec, en plus du Bureau d’expertise en coordination créé au lendemain de la tragédie.

Désormais, le comité de coordination se rencontre deux fois par semaine. Au plus fort de la crise, c’était deux fois par jour. On était constamment dans l’urgence, relatent les membres du comité. Les décisions pouvaient se prendre en 30 secondes tellement les priorités étaient nombreuses. On retrouvait sur le terrain une bonne dizaine d’organisations, chacune ayant ses objectifs particuliers. Un niveau de complexité comme il ne s’en était jamais vu au Québec. Une solution, la coordination. Seul moyen possible de conjuguer les divers mandats à accomplir, à commencer par les enquêtes du Bureau de la sécurité des transports et de la Sûreté du Québec.

Bien que la situation se soit «tranquillisée», la tâche à accomplir demeure colossale et multidimensionnelle. «On prépare actuellement le bâtiment du Citron Vert en vue de sa démolition. On est en train d’enlever les fenêtres et de s’assurer qu’il n’y a pas de propagation de matières contaminées dans le lac», transmet Frédéric Durand, surintendant des bâtiments.
Mis à part l’édifice voué à la démolition, 39 bâtiments du centre-ville sont encore debout et la grande majorité le restera, assure le directeur général de la Ville, Gilles Bertrand. «Six à sept bâtisses sont problématiques mais ça ne veut pas nécessairement dire qu’elles seront démolies. Nous saurons à quoi s’en tenir vers la fin du mois, lorsque le rapport de caractérisation des sols sera connu.»

«On s’affaire actuellement à l’hivernation des bâtiments du centre-ville, en s’assurant que leur chauffage est suffisant. On fait des rondes deux fois par semaine pour s’en assurer», mentionne le directeur du Services des incendies, Denis Lauzon. Du côté du service de l’Environnement, le directeur Robert Mercier signale que la qualité de l’eau des puits est assurée à moyen terme. «Il nous reste à vérifier le long terme», précise-t-il.

Même le Service des loisirs a sa part à jouer dans cette situation exceptionnelle, le vaste mouvement de solidarité ayant donné lieu à plusieurs événements à grand déploiement, dont la venue des Canadiens et de l’Orchestre symphonique de Montréal. Il y a aussi l’abondance de dons matériels à gérer, une réalité encore présente. Tout récemment, la Ville recevait une centaine de courtepointes! Sans compter qu’on se fait encore offrir des livres pour la bibliothèque municipale, même si une vente de plusieurs semaines a été nécessaire pour écouler le trop-plein.

Si les dons matériels continuent d’affluer, les invitations formulées à la mairesse sont loin d’être en reste. Seulement lundi, 17 demandes en ce sens lui étaient parvenues, peut-on apprendre lors d’une courte visite au bureau de Colette Roy Laroche, lors de la réunion destinée à la préparation du point de presse hebdomadaire. Oui son agenda déborde mais elle réitère l’importance de répondre à ces invitations afin que Lac-Mégantic ne tombe pas dans l’oubli. «Dans plusieurs cas, c’est la mairesse suppléante, Johanne Vachon, qui représente la Ville lors de ces événements. Je dirais même qu’elle en fait autant que moi!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises