Des réponses pour éviter des rumeurs

Vendredi dernier, le 15 août à 11h00 de l’avant–midi, j’ai décidé d’aller voir su place le travail qui était annoncé dans le journal à savoir qu’en octobre, nous pourrions aller sur le boulevard des Vétérans jusqu’à la rue Thibodeau.

Sur le pont Agnès, c’était une vraie ruche, beaucoup de machinerie, d’employés de toutes catégories, ça bougeait! Une réflexion m’est venue, si on avait mis autant d’ardeur pour le reste de la rue Frontenac, nous n’en serions pas encore avec des trous énormes, des tas de terre recouverts de bâches tout près de la gare et qui ne bougent pas depuis l’an passé. Est-ce de la terre contaminée ou décontaminée, ou simplement de la bonne terre récupérée lors de la construction des condos commerciaux?

Est-il vrai que nous devrons acheter de la terre et du sable pour remplir les trous de la rue Frontenac? Attendu que la terre décontaminée avec les résidus de charbon serait bonne ailleurs mais pas chez nous?
Combien nous coûtera l’erreur des ingénieurs pour la hauteur du nouveau pont de la rue Papineau et devoir le refaire plus haut? Est-ce que ce sera un extra?

Est-ce que les camions qui transportent de la terre sont notés selon le nom du propriétaire seulement ou si le poids de la charge est aussi comptabilisé?

Ces questions ont été discutées en ma présence et je vous les transmets. Cependant, la prochaine question sera la mienne. Pourquoi la ville s’empresse-t-elle de faire savoir à tous qu’il est préférable de vendre leur terrain, plutôt que de les garder en vue de reconstruire eux-mêmes? Pour ces personnes, le risque de ne pouvoir reconstruire est omniprésent, car on laisse planer le doute qu’aucune compagnie d’assurance ou prêteur acceptera de s’impliquer!

Mon expérience au sein du comité d’urbanisme pendant plus de 15 ans m’a permis d’apprendre que la ville apportait une très grande importance aux résidences patrimoniales. Le règlement était très sévère et était suivi de près par le responsable du comité. Pourquoi maintenant, on n’y apporte pas autant d’intérêt et qu’on est prêt à les jeter par terre? Une contradiction? Moi j’en vois une.

Ma dernière question. Lors de la catastrophe, on a expliqué en long et en large que le mazout qui se répandait allait vers la rivière, car la pente de la rue en était responsable. Présentement, on commence à reconstruire par le bas, puisque cette partie du boulevard des Vétérans, est toujours plus basse que le haut de la rue Frontenac. Dans ma tête c’est illogique. Pouvez-vous m’expliquer comment comprendre ce phénomène?

Si toute la population recevait des réponses à ses questions, beaucoup de rumeurs ne tiendraient pas la route.

Une interrogation inquiétante se manifeste: pourquoi planifier une rencontre avec les entrepreneurs de l’extérieur la fin de semaine du 5, 6 et 7 septembre juste avant la grande plénière cédulée avec la population sur leur travail aux ateliers Réinventer la Ville le 17 septembre? Pour la deuxième fois, une démarche privée passe avant une rencontre du Comité de la population pour réinventer la ville? Sans aller à l’affront, nous sommes en droit de nous questionner sur la pertinence de votre planification.

Jeannine Lachapelle
citoyenne

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises