Ils seront 250 jeunes à débarquer pour un Concile!

Ils seront 250 jeunes à débarquer pour un Concile! - Rémi Tremblay : Actualités

Dans l’ordre : Geneviève Riendeau, Chantale Dubeau Larouche, Sébastien Frigon, l’abbé Gilles Baril, Bernadette Cunin et Nicole Dubé.

Le tout premier Concile des Jeunes, initié en 1991, a rassemblé 200 participants dans le village de Piopolis. Gilles Baril y était curé. Pour le 25e rendez-vous, l’abbé n’a pas eu de peine à vendre l’idée à la communauté Marie-Jeunesse de bifurquer vers Lac-Mégantic, là où il exerce maintenant son ministère. Du 25 au 28 juin, ils seront 250 jeunes âgés entre 15 et 30 ans, de partout au Québec, du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario ainsi que d’ailleurs dans la francophonie, à répondre à l’appel de la thématique: Un tremplin vers la sainteté!

«Beaucoup de gens m’ont dit que ça allait changer la donne à quelques jours du deuxième anniversaire de la tragédie», souligne l’abbé Baril. Avec l’aide de nombreux bénévoles de la paroisse et des associations locales, il se consacre corps et âme aux préparatifs. Ce n’est pas tous les jours qu’une église comme la sienne se fait le lieu de rassemblement d’autant de jeunes venus faire la fête. Et ce n’est pas tous les jours, non plus, qu’il accueille un invité tout spécial, le nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Bonazzi.

Pour une fois, l’expression «y’aura du monde à messe» est de rigueur, puisque l’«ambassadeur» du Vatican célèbrera la messe du dimanche, au dernier jour du Concile.

«Pour nous, une occasion de lancer les jeunes dans l’été, de manière festive», relève avec enthousiasme sœur Geneviève. Geneviève Riendeau est toute jeune. Elle a la responsabilité de préparer le Concile. Au programme de ces quatre jours: entretiens, ateliers, sport, théâtre et prières. À l’église Sainte-Agnès, mais aussi à l’école Sacré-Cœur, prêtée par la Commission scolaire pour cet événement tout spécial, où la population est la bienvenue, sans avoir à s’inscrire.

Difficile de concilier deux mots aussi dissemblables, concile et jeunes? Le premier davantage dans le vocabulaire des arrière-grands-parents des jeunes d’aujourd’hui. Geneviève Riendeau, originaire de Val d’Or en Abitibi, raconte sa «conversion» à la Famille Marie-Jeunesse. «J’avais 14 ans, j’ai hérité d’une punition de mes parents après une petite fugue en pleine nuit, soit d’aller réfléchir une fin de semaine dans une Auberge Marie-Jeunesse. J’ai rencontré là des gens tellement accueillants, tellement vrais, sans masque! C’était touchant. Cela a ouvert mon cœur à la présence de Dieu qui m’aime vraiment. Ne pas avoir besoin de correspondre à une mode, à un groupe d’amis. Être accueilli gratuitement pour ce qu’on est, dans la simplicité!»

Elle s’est aussitôt sentie comme un poisson dans l’eau, alors que ses parents ont vu que leur fille s’épanouissait. La communauté catholique a été fondée par le Père Réal Lavoie en 1982. Son École internationale d’Évangélisation exerce au Canada, notamment à Sherbrooke, à l’Île de la Réunion, en Belgique et en Polynésie française.

Ici, les 250 jeunes qui partagent les valeurs de la Famille Marie-Jeunesse vont séjourner dans la population. Nicole Dubé coordonne le volet accueil et hébergement. «Nous avons besoin d’un minimum de 150 places à coucher. Déjà, notre liste comporte une centaine d’adresses, mais nous avons encore besoin d’espaces où les loger. Nous faisons un appel à tous ceux qui auraient un endroit pour le coucher et le déjeuner.» On la contacte au 819 583-3893 ou Carmelle Gagnon au 819 583-3849.
Un appel aussi aux jeunes et aux moins jeunes de Lac-Mégantic de se joindre aux visiteurs.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Paul Piché... et le public est subjugué!
    Culture Musique

    Paul Piché... et le public est subjugué!

    Claudia Collard / 4 mars 2024
  • Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
    Actualités Économie

    Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement

    Rémi Tremblay / 29 février 2024
  • Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
    Actualités

    Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables

    Claudia Collard / 27 février 2024
  • Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
    Culture Humour

    Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»

    Claudia Collard / 26 février 2024
  • Feu de résidence rue Champlain
    Actualités Faits divers

    Feu de résidence rue Champlain

    Rémi Tremblay / 22 février 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Paul Piché... et le public est subjugué!
  2. Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
  3. Le Nœud, une joute verbale épique
  4. Hommage à L’Écho à la Chambre des communes
  5. Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
  6. Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
  7. Feu de résidence rue Champlain
Virage numérique sans déraper
Paul Piché... et le public est subjugué!
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. EMPLOYÉ DE TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  2. conseiller.ère aux entreprises
    Lac-Mégantic
  3. Employé de voirie et des travaux publics
    Marston
  4. Agent à l’environnement (escouade verte)
    Nantes
  5. Animateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
Répertoire des entreprises