Abonnement

Lucie Pagé, l’écrivaine engagée

Lucie Pagé, l’écrivaine engagée - Claudia Collard : Culture

Lucie Pagé vient de publier Sexe, pot et politique, son troisième roman et septième livre.

Sexe, pot et politique. «Les deux premiers sont bons pour la santé mais la troisième est en train de nous tuer. Avant les gens allaient en politique pour aider le peuple. Maintenant les politiciens protègent les intérêts corporatifs et le peuple est laissé à lui-même. C’est une vraie farce», confie Lucie Pagé en parlant de son dernier roman. Une satire qui décrit la politique comme un cirque, suscitant à la fois rire et profonde réflexion.

L’écrivaine et journaliste aborde de façon humoristique des thèmes fort préoccupants afin que son message soit accessible au plus grand nombre. «Je parle de changements climatiques, de sexisme, de racisme, de corruption… C’est tellement grave ce qui se passe qu’on a besoin d’en rire. La plupart des gens ne liront pas d’essais, de textes sérieux sur ces sujets. L’humour est aussi un véhicule d’information, de changement social.»

Mariée à Jay Naidoo, devenu ministre au cabinet de Mandela, celle qui vit entre l’Afrique du Sud et le Québec depuis près de trois décennies connaît bien les hautes sphères de la politique. «Mon mari est un homme intègre, extraordinaire. C’est pour ça que je l’aime. Mais je n’ai pas écrit un livre sur les bons politiciens», transmet Lucie Pagé, précisant que cette dernière catégorie compose davantage l’exception que la règle.

Le roman Sexe, pot et politique, campe Joséphine, qui réalisera au fil du récit à quel point les valeurs de son mari ministre sont aux antipodes des siennes. L’histoire met en scène des personnages corrompus jusqu’à l’os, auxquels s’opposent des gens de cœur désireux d’un monde meilleur. Une lutte à finir entre un monde d’image et d’illusion et des êtres investis de justice sociale. Le sujet est toutefois abordé avec légèreté puisque les grandes vérités sortiront à l’occasion d’un repas où les influents de ce monde dégusteront à leur insu des plats agrémentés de marijuana.

Les vertus du pot sont largement abordées dans le roman de Lucie Pagé et ces dernières ne relèvent pas de la fiction, assure la principale intéressée. «Je souffre d’une forme extrêmement rare et sévère de ménopause; j’ai failli mourir deux fois. Aujourd’hui, je prends l’équivalent d’un grain de riz d’huile de cannabis aux 12 heures et 100% de mes symptômes sont disparus. Oui, le Canada veut légaliser le pot mais le débat est terriblement incomplet. On parle des dangers, du côté récréatif, pas des vertus thérapeutiques. Pas des gens qui sont encore en vie grâce au pot.» Patiente légale au Québec, Lucie Pagé affirme que cette plante procure une qualité de vie aux gens atteints de diverses affections, dont la sclérose en plaques, le parkinson, le glaucome et le syndrome de Dravet, ce dernier pouvant générer jusqu’à 300 crises épileptiques par jour. «Avec du pot sans THC, ces crises sont réduites à deux par mois.»

Lucie Pagé souhaite que le pot soit ajouté à la pharmacopée médicale afin que les patients puissent choisir leur type de traitement. «Le problème c’est le pouvoir de l’industrie pharmaceutique; 83% des gens, dont moi, qui se traitent au pot délaissent tout médicament.»

L’égalité entre tous les habitants de la planète est aussi un sujet cher à Lucie Pagé, qui donne dans son roman une place importante aux domestiques qui se dévouent pour l’arrogant monsieur le ministre. «Ces gens humbles sont mes héros. Ils pensent avec le cœur, n’ont pas l’esprit de vengeance. Au contraire, ils sont pleins d’amour et de compassion. Ça devrait être ça la vie. Les guerres n’ont jamais rien résolu.»

Dans ce monde où tout doit rapporter de l’argent, Lucie Pagé parle de culture, celle qui nourrit l’âme d’un peuple. De l’importance du bonheur et de la santé plutôt que du produit intérieur brut. «Chaque vote compte. Les gestes et les actions de chaque personne comptent. Mon geste, c’est brasser des cages. Je ne travaille pour personne. Mon seul intérêt est que les enfants du monde grandissent en voyant la nature et les animaux pour vrai, pas dans les albums photos», termine-t-elle.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Bestar acquiert l’américaine Bush Industries
    Actualités

    Bestar acquiert l’américaine Bush Industries

    Rémi Tremblay / 22 janvier 2020
  • Le nouveau Groupe Capitales Médias:  L’expérience méganticoise a forgé la vision d’un des principaux artisans de la transformation
    Actualités

    Le nouveau Groupe Capitales Médias: L’expérience méganticoise a forgé la vision d’un des principaux artisans de la transformation

    Rémi Tremblay / 16 janvier 2020
  • La CS des Hauts-Cantons au 9e rang du palmarès des commissions scolaires
    Actualités

    La CS des Hauts-Cantons au 9e rang du palmarès des commissions scolaires

    Rémi Tremblay / 13 janvier 2020
  • Un temps des fêtes payant pour le Turmel
    Sports

    Un temps des fêtes payant pour le Turmel

    Serge Lacroix / 10 janvier 2020
  • Eau cœur de l’Afrique
    Actualités Voyages

    Eau cœur de l’Afrique

    Rémi Tremblay / 7 janvier 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. Daniel leclerc

    Bravo . Je suis d'accord avec les propos de Lucie Page . La santé , l'humour et l'amour . Pour résister au système ( pillule ) ..merci

    Répondre 2016-11-16
    Les plus lus
    1. Restaurée, la grande verrière de l’église Ste-Agnès reprend sa place
    2. Bestar acquiert l’américaine Bush Industries
    3. Le nouveau Groupe Capitales Médias: L’expérience méganticoise a forgé la vision d’un des principaux artisans de la transformation
    4. La CS des Hauts-Cantons au 9e rang du palmarès des commissions scolaires
    5. Un temps des fêtes payant pour le Turmel
    6. Eau cœur de l’Afrique
    7. Bienvenue dans le Corrid’Art!
    Billet
    Prendre les médias par la main
    Culture
    Bienvenue dans le Corrid’Art!
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. Conseiller en vente
      La Guadeloupe
    2. Directeur ou directrice en gestion des ressources humaines
      Lac-Mégantic
    3. Technicien(ne) en éducation spécialisée
      Lac-Mégantic
    4. Technicien(ne) de travail social
      Lac-Mégantic
    5. Éducateur(rice) en service de garde
      Lac-Mégantic
    Répertoire des entreprises