BANQ

Rendez-vous théâtral au Capucin Agile

Rendez-vous théâtral au Capucin Agile - Claudia Collard : Culture

L’équipe du Capucin Agile attend ses spectateurs à compter de vendredi. À l’avant, le comédien Guy Dostie et la metteure en scène Karine Blanchette. Derrière, les comédiennes Sylvie Grimard, Diane Jean et Suzanne Harpin.

Des prostituées dans la cinquantaine qui ont tout vécu. Un homme du même âge au caractère naïf. Une demi-sœur potentielle qui sort de prison. Leur point commun: ils revendiquent la propriété du bar Au Capucin Agile, plaque tournante de la pièce du même nom, présentée à la Salle Montignac durant quatre week-end à compter du 6 juillet. Une comédie où les quiproquos, le burlesque et le rire seront au rendez-vous.

La metteure en scène Karine Blanchette a choisi de faire une adaptation québécoise du texte du Français Michel Fournier. L’histoire dans laquelle évolueront les comédiens Guy Dostie, Suzanne Harpin, Sylvie Grimard et Diane Jean se déroule à Québec, plus précisément dans un bar dont le propriétaire est récemment décédé.

Édith (Suzanne), épouse du défunt, est persuadée qu’elle est l’héritière du bar en question. À ses côtés, Roselyne (Sylvie), entend bien tirer elle aussi profit de la situation. Ces deux prostituées, qui forment en fait un couple, y voient une belle opportunité de troquer la rue contre la scène d’un cabaret.

Mais voilà que Freddy Racoleur (Guy) débarque, avec en main un papier attestant qu’il est l’unique héritier du bar, legs d’un père qu’il n’a jamais connu. Comme si ce n’était pas assez, voilà Blandine (Diane), qui revendique aussi cette propriété, en tant que fille du regretté. Une série de quiproquos s’en suit, la vérité n’étant pas nécessairement celle qu’on pense.

L’opposition de tempéraments diamétralement opposés caractérise cette comédie haute en couleurs. Dans son travail de mise en scène, Karine Blanchette a notamment mis l’accent sur la force de caractère des trois personnages féminins. «Je ne voulais pas juste qu’elles aient l’air d’anciennes prostituées. Quand tu as travaillé dans la rue, que t’as toujours donné ton argent à quelqu’un d’autre, côtoyé la violence, la drogue etc., tu portes une haute charge émotive. Pour ajouter un clash à l’histoire, le personnage de Freddy, qui est un enfant dans le corps d’un adulte. Très naïf, très pur, il ne sait même pas que le monde de la prostitution existe. Ce sont les extrêmes qui se rejoignent», partage-t-elle.

Guy Dostie incarne ce Freddy. «C’est un gars de Lac-Mégantic qui débarque pour la première fois à Québec et se ramasse dans ce bar… Mais tout ce qu’il pense, c’est aller aux glissades d’eau de Valcartier. Il est attiré par les femmes mais n’a aucune expérience.» Les femmes en question le manipuleront donc aisément, ce qui donnera lieu à des situations particulières qui amuseront la galerie. «Dans la vie tout est une question de perception; ça dépend quelles lunettes que tu portes», ajoute Karine.

Sur l’affiche publicitaire de la pièce, les personnages posent en tenue burlesque. Un choix audacieux qui ne passe pas inaperçu. «J’ai voulu montrer que ces femmes sont belles, même si elle n’ont plus 20 ans. Qu’il n’y a pas d’âge pour être sexy et faire des folies. C’est important de ne pas perdre cette folie parce qu’on vieillit. Ce n’est pas vrai qu’il faut du botox pis du collagène pour être beaux. C’est rendu que les gens ne vieillissent plus; on n’est plus dans le cycle naturel. Ton corps représente ton vécu et c’est justement ça qui est beau», explique Karine.

Les comédiens ont aisément accepté de sortir de leur zone de confort, car après tout, c’est aussi pour ça qu’on joue. Ils exécuteront d’ailleurs une chorégraphie de danse burlesque, apprise à la suite d’un atelier d’une journée à Sherbrooke. Autre particularité, la pièce connaîtra deux fins plutôt qu’une. Et en passant, Karine Blanchette incarnera la prostituée Gigi lors de certaines représentations.

La pièce «Au Capucin Agile» sera présentée à 20h, à la Salle Montignac les 6, 7, 12 (exceptionnellement un jeudi), 13, 20, 21, 27 et 28 juillet. Les billets sont disponibles à la pharmacie Jean Coutu de Lac-Mégantic ou à l’entrée le soir de la prestation.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
    Actualités Économie

    Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • La COVID-19 à zéro «presque» partout!
    Actualités Santé

    La COVID-19 à zéro «presque» partout!

    Rémi Tremblay / 25 février 2021
  • Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
    Actualités

    Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!

    Rémi Tremblay / 24 février 2021
  • La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
    Actualités Municipalité

    La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$

    Claudia Collard / 23 février 2021
  • Pas de confinement pour les services de La Bouée
    Actualités Société

    Pas de confinement pour les services de La Bouée

    Claudia Collard / 22 février 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Cinéma en zone rouge: «C’est toujours ça de gagné!»
  2. La COVID-19 à zéro «presque» partout!
  3. Un fort énorme!
  4. Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
  5. La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
  6. Pas de confinement pour les services de La Bouée
  7. Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
La transparence avant l’argent!
Marie-Lumière, ou le droit de guérir autrement
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. MÉCANICIEN D’ENTRETIEN / soudeur (SCIERIE BOIS FRANC)
    Lambton
  2. Secrétaire de gestion
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur de travaux publics
    Nantes
  4. Aviseur technique
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e) serveur(euse)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises