Kubota

Formation pratique à distance pour les élèves en soins infirmiers

Formation pratique à distance pour les élèves en soins infirmiers - Claudia Collard : Actualités Éducation Coronavirus (COVID-19)

Des études de cas en classe virtuelle remplacent les stages en milieu hospitalier, afin d’éviter les retards pour les étudiants en soins infirmiers. Au Campus de Lac-Mégantic du Cégep Beauce-Appaches, on compte six finissantes, quatre élèves de 2e année et huit de première année. La prochaine cohorte du centre d’études collégiales de Lac-Mégantic démarrera à l’automne 2021.

La crise de la COVID-19 a donné lieu au déploiement de nombreuses mesures d’adaptation au niveau postsecondaire. Au département de soins infirmiers du Cégep Beauce-Appalaches (CBA), un efficace travail intensif a permis de monter de toutes pièces une formation en ligne suffisamment poussée pour remplacer les stages qui ont dû être abandonnés, afin de permettre un accès à la profession dans les délais prescrits. «Je suis confiante qu’avec ces adaptations, les finissants vont terminer l’année scolaire bien préparés», communique Reina Roy.

L’enseignante et coordonnatrice du département de soins infirmiers au Campus de Lac-Mégantic du CBA explique que dès la deuxième semaine du confinement, les rencontres virtuelles des membres de l’équipe du Cégep responsable de la formation se sont déroulées sous une base soutenue. «On s’est retourné rapidement; on a quand même une bonne capacité d’adaptation. Plusieurs réunions ont été tenues pour établir les mesures à prendre, de façon à être équitable et au même niveau que les étudiants des autres cégeps. Nous avons établi des stratégies en fonction de chacune des trois cohortes.»

Heureusement pour les cohortes de deuxième et troisième année, respectivement au nombre de six et quatre au Campus de Lac-Mégantic, la majorité des stages de l’année scolaire était accomplie. «Tous leurs stages en médecine, qui se déroulent à l’hôpital de Lac-Mégantic, étaient complétés», partage Reina Roy, mentionnant que des stages effectués à l’hôpital de Saint-Georges ont dû toutefois être interrompus. Quant aux huit étudiants de première année qui fréquentent le Campus, les périodes de stages, moins nombreuses, pourront être aisément récupérées, transmet la coordonnatrice du département de soins infirmiers de l’établissement de Lac-Mégantic.

Pour compenser les apprentissages pratiques, des histoires de cas ont été conçues pour chaque cohorte par les enseignants du CBA responsables des stages en soins infirmiers.  «Par exemple, pour une chirurgie thoracique, les étudiants doivent déterminer les interventions à faire, la démarche scientifique, les complications possibles, quels médicaments pourraient être administrés… Il y a beaucoup de volets. Le but, c’est que l’étudiant puisse exercer son jugement clinique.»

L’ensemble des cours est donné via la plateforme Zoom, qui permet aux élèves d’interagir et d’avoir accès à des documents sur leur écran. Des travaux doivent aussi être accomplis à l’extérieur de la classe virtuelle. Autre avantage de cet enseignement à distance, la possibilité d’avoir accès gratuitement à la plus récente version des manuels en ligne, grâce à la collaboration des maisons d’édition.

Reina Roy affirme que le moral est bon chez ses élèves. «Les étudiants sont contents d’avoir une structure qui respecte l’horaire habituel des classes, qui ne crée pas de conflits avec les autres cours comme le français et la philo et leur emploi. Certains travaillent comme préposés, d’autres dans une épicerie ou une pharmacie… Ils sont à l’heure et font bien leurs travaux, même si ce n’est pas toujours évident; j’ai quand même des mères de famille, dont les enfants sont aussi à la maison, et elles sont très participatives.»

Lorsque la session sera terminée, le 27 mai, les six finissantes du Campus de Lac-Mégantic pourront travailler comme candidates à la profession jusqu’à ce qu’elles passent leur examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, en septembre. Un examen qui implique évidemment l’obtention de leur diplôme d’études collégiales, d’où l’importance de compléter l’enseignement malgré le confinement.

Le fait d’évoluer dans le milieu hospitalier dans ce contexte particulier est-il un avantage pour les futures infirmières? «Ça va dépendre de chacune d’entre elles, mais je pense que oui. Passer à travers une crise comme celle-là, c’est sûr que ça va être formateur. En tant que préposées, elles sont déjà à l’intérieur des nouvelles mesures. D’après moi, ça va les aider beaucoup à développer leur jugement, notamment sur l’importance de bien appliquer les mesures d’hygiène. Je pense qu’il va rester quelque chose de tout ça», conclut Reina Roy.




Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • «Mégantic», la série télévisée
    Actualités

    «Mégantic», la série télévisée

    Claudia Collard / 12 avril 2021
  • Des dons? Plutôt des déchets!
    Actualités

    Des dons? Plutôt des déchets!

    Rémi Tremblay / 8 avril 2021
  • Le variant dans la mire des autorités sanitaires
    Actualités Santé

    Le variant dans la mire des autorités sanitaires

    Rémi Tremblay / 8 avril 2021
  • Tsunami de solidarité pour Julie Boulay
    Actualités Société

    Tsunami de solidarité pour Julie Boulay

    Claudia Collard / 8 avril 2021
  • Profs du Cégep en grève
    Actualités Éducation

    Profs du Cégep en grève

    Rémi Tremblay / 7 avril 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. «Mégantic», la série télévisée
  2. Des dons? Plutôt des déchets!
  3. Le variant dans la mire des autorités sanitaires
  4. Tsunami de solidarité pour Julie Boulay
  5. Profs du Cégep en grève
  6. Il était une fois... Félix!
  7. Découverte de nouveaux talents
Maudit mouton!
Découverte de nouveaux talents
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Personnel de production
    La Patrie
  2. Préposé(e) de nuit et préposé serveur
    Lac-Mégantic
  3. 3 postes à combler
    Lac-Mégantic
  4. 3 postes à combler
    Lac-Mégantic
  5. Préposé à l’accueil
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises