BANQ

En préparation pour le retour en classe

En préparation pour le retour en classe - Claudia Collard : Actualités Éducation Coronavirus (COVID-19)

Une classe réaménagée à l’école Sacré-Cœur, afin de respecter la distanciation de deux mètres.

Le lundi 11 mai, 286 élèves sur les 405 que compte l’école Sacré-Cœur retourneront en classe. Une classe différente, adaptée aux réalités imposées par la COVID-19, à l’intérieur d’un établissement qui fonctionnera aussi selon de nouvelles règles. Beaucoup d’adaptation, certes, et une évidente volonté de bien accueillir les écoliers, témoigne la directrice Chantal Vigneault.

L’ensemble du personnel était de retour à l’école le 4 mai, afin de se préparer à l’arrivée des écoliers. «Il y avait vraiment une belle ambiance. Je suis choyée, j’ai une équipe de feu et je le dis tout le temps. L’école était comme une fourmilière, c’était magnifique. Je suis vraiment impressionnée de ma gang. Les enseignants sont vraiment en mode solution. Tous ont collaboré, avec les autres membres du personnel, à réaménager les classes. On a aussi débuté le marquage et commencé la planification des déplacements dans l’école», mentionnait Mme Vigneault au terme de cette première journée. 

La semaine a aussi été marquée par des rencontres virtuelles chaque matin à l’intérieur de l’école, afin de planifier la journée. Des formations ont été données, notamment sur les mesures d’hygiène et de sécurité.

Comme dans toutes les écoles primaires qui rouvriront lundi, le personnel de l’école Sacré-Cœur a procédé à plusieurs modifications, de façon à faire respecter les mesures de distanciation sociale, tant à l’intérieur de l’établissement que dans la cour d’école. Chaque classe comportera un maximum de 15 élèves, afin que ceux-ci soient éloignés de deux mètres les uns des autres. Les repas se prendront dans le local de classe et l’horaire sera remanié pour les récréations, auxquelles ne pourront participer plus de quatre groupes à la fois.

Évidemment, le nombre de classes étant plus important qu’à l’habitude, les élèves ne retrouveront pas tous leur enseignante ou enseignant lundi prochain. Mais ce ne sera pas le cas pour tout le reste de l’année. «Le choix dépend de chaque école mais ici, il y aura une alternance afin que chaque enfant puisse maintenir un lien avec son professeur régulier et ne se sente pas rejeté. La façon d’expliquer de chaque enseignant est unique et ses élèves y sont habitués: on veut terminer l’année en beauté. C’est important; l’enfant est encore au cœur de nos préoccupations.»

L’enseignement consistera surtout en la consolidation des acquis, principalement en math et en français. «On va passer plus de temps sur les savoirs essentiels. Mais c’est sûr qu’on va se donner de l’air, faire des projets d’arts et de sciences à travers ça, tout en ayant à l’esprit qu’on ne peut pas faire de travaux d’équipe. Avec l’intégration des matières, il y a plein de choses qui peuvent se faire.»

Entre autres tâches, les enseignants ont placé tout le matériel des enfants ne retournant pas en classe dans des sacs qui seront remis aux parents. Ces derniers pourront toutefois décider de retourner leurs enfants en classe, en avisant l’école une semaine à l’avance. Ceux qui demeureront à la maison auront toujours accès aux trousses du ministère de l’Éducation et au plan de travail de leur enseignant. «Des enseignants qui ne pourront retourner en classe vont être affectés à d’autres tâches, dont le soutien aux familles», ajoute Chantal Vigneault, rappelant qu’aucun travail scolaire ne sera obligatoire.

Bien sûr, des différences seront notables lors de ce retour en classe. Comme l’impossibilité de se faire des câlins. «Pour les profs du préscolaire, il y a plus d’enjeux. Le jeu est au cœur de leurs apprentissages et pour les petits, le jeu individuel n’est pas inné tant que ça. Il va falloir faire plus d’adaptation parce que ces enfants sont plus spontanés.»

Si les masques ne seront pas obligatoires, Chantal Vigneault communique que des enseignants s’en sont procurés et les porteront s’ils en ressentent le besoin. «On a aussi accès à des masques fournis par la Commission scolaire. Et on dispose de l’équipement et de la formation nécessaires pour les élèves qui demandent des soins rapprochés.»

Pour Mme Vigneault,  la réouverture des écoles est clairement une bonne nouvelle. «Nous sommes privilégiés d’être à Mégantic, dans une région où il n’y a pas beaucoup de cas. Si jamais on venait à en avoir plusieurs, on verra quel effet ça aura chez les parents et sur nous-mêmes, sur le plan de la sécurité. C’est une grosse affaire mais on ne se sent pas seuls. On a le soutien de notre commission scolaire, en plus de la Ville et du député en cas de besoin. Vraiment, nous sommes choyés!»



Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le CSSS du Granit devenu un point chaud
    Actualités

    Le CSSS du Granit devenu un point chaud

    Rémi Tremblay / 15 octobre 2020
  • Sammy et les super-héros  à la Galerie Métissage
    Culture Arts visuels

    Sammy et les super-héros à la Galerie Métissage

    Claudia Collard / 15 octobre 2020
  • Rendez-vous avec l’art et le savoir-faire
    Actualités

    Rendez-vous avec l’art et le savoir-faire

    Claudia Collard / 15 octobre 2020
  • Appel à la mobilisation pour bâtir et rénover
    Actualités

    Appel à la mobilisation pour bâtir et rénover

    Rémi Tremblay / 14 octobre 2020
  • Rencontre entre l’art,  la science et les valeurs Cittaslow
    Culture

    Rencontre entre l’art, la science et les valeurs Cittaslow

    Claudia Collard / 13 octobre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Les paroissiens rendent hommage au curé Baril
  2. Le CSSS du Granit devenu un point chaud
  3. Sammy et les super-héros à la Galerie Métissage
  4. Du grand minimalisme
  5. Rendez-vous avec l’art et le savoir-faire
  6. Le Domaine Des Coulées triple médaillé
  7. Appel à la mobilisation pour bâtir et rénover
«Notre magnifique territoire»
Sammy et les super-héros à la Galerie Métissage
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) comptable
    Lac-Mégantic
  2. Éducatrice en petite enfance
    Lac-Mégantic
  3. Mécanicien automobile et camion
    La Guadeloupe
  4. Mécanicien industriel
    St-Sébastien
  5. Plusieurs postes à combler en usine
    St-Georges
Répertoire des entreprises