Un tourisme plus local cet été

Un tourisme plus local cet été - Rémi Tremblay : Actualités Tourisme et loisirs Coronavirus (COVID-19)

Une vue spectaculaire depuis le sommet du Mont Bélanger, à Saint-Robert-Bellarmin. Un temps propice pour encourager la population locale à découvrir, peut-être pour la première fois, des attraits de la région.

Les citoyens de la région de Mégantic sont invités à faire du tourisme… chez eux, cet été. Dans une première phase de déconfinement du secteur, d’ici à la fin juin, les résidents locaux sont encouragés à découvrir les attraits de leur région, pour en devenir de meilleurs ambassadeurs. Puis, de juillet à août, place à la clientèle régionale de tous les Cantons-de-l’Est.

Les Méganticois et les Granitois devront se faire une raison. Même si la renommée des circuits de plein air offerts en région a dépassé les frontières internationales, les visiteurs européens, américains et même canadiens ne fouleront pas les sentiers de marche dans les parcs nationaux, ne rouleront pas à vélo sur les routes ni ne visiteront les attraits présents un peu partout sur le territoire.

Et si des Montréalais se pointent ? «On ne peut pas empêcher la clientèle de Montréal de venir chez nous», admet l’agent de développement touristique à la Société de développement économique du Granit, Jean-François Ruel.

À quoi s’attendre de la réaction des locaux face à une possible venue de Montréalais? «On est au fait de certaines craintes, reconnaît Valérie Couture, de la cellule de veille populationnelle du Granit. On souhaite que les gens ici développent une posture de bienveillance et d’empathie. On sera accueillant dans la mesure où tout le monde respectera intégralement les règles sanitaires.»

Un guide sera même proposé sur les règles à établir et à respecter, pour éviter la propagation de la pandémie durant la relâche estivale, au moment même où le bureau d’accueil touristique, qui ouvrira bientôt ses portes, distribuera aux visiteurs sa toute nouvelle mouture du guide touristique 2020-2021. Un guide de 48 pages, huit de plus que l’ancienne version. En plus d’un nouveau guide, le site de Tourisme Mégantic a été revampé.

Les trois préposés au bureau d’accueil touristique à Lac-Mégantic pourront répondre aux questions des visiteurs, derrière une vitre de plexiglas.

Malgré les annonces encourageantes de la ministre du Tourisme Caroline Proulx, portant sur une première phase de déconfinement de l’industrie, donnant enfin l’espoir d’un «été touristique» au Québec, certains secteurs restent dans l’incertitude. Les hôtels n’ont jamais été techniquement fermés, les auberges peuvent rouvrir moyennant la mise en place de mesures sanitaires strictes, mais les gîtes touristiques demeurent fermés pour l’instant.

Les lacs de la région sont en eux-mêmes des attraits touristiques, mais le tourisme nautique demeure sur pause, ce qui inquiète Nautisme Québec : «La navigation de plaisance est un loisir 100% local ! Il est possible de se procurer une embarcation fabriquée au Québec auprès d’un détaillant québécois et de jeter l’ancre dans les plus beaux coins de la province. Actuellement cet écosystème est fragilisé. La saison débute plus tard, les restaurants qui accueillent les plaisanciers sont fermés, les entreprises qui initient la relève ne peuvent pas opérer.» L’organisme déplore qu’aucune date de réouverture ne soit annoncée pour l’instant, ce qui rend d’autant plus difficile la planification des vacances des Québécois.

De son côté, Tourisme Cantons-de-l’Est posent l’équation suivante : pour que les Québécois profitent d’un été touristique, principalement dans leur propre région, il faut que les entreprises touristiques survivent. «L’industrie attend avec impatience les deux prochaines étapes évoquées par la Ministre Proulx, soit le calendrier pour la deuxième phase de déconfinement et le plan de soutien financier à l’industrie, qui seront cruciaux afin que les entreprises touristiques puissent maintenir des emplois importants pour notre région», soumet son vice-président, Benoit Sirard.

 

 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sortie du second roman de Marianne Fortier
    Culture Littérature

    Sortie du second roman de Marianne Fortier

    Claudia Collard / 28 juillet 2022
  • Des installations d’art urbain signées Marzell
    Culture

    Des installations d’art urbain signées Marzell

    Rémi Tremblay / 26 juillet 2022
  • Au camp créatif d’Annie Purtell
    Culture Arts visuels

    Au camp créatif d’Annie Purtell

    Claudia Collard / 26 juillet 2022
  • Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
    Actualités Municipalité

    Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées

    Claudia Collard / 25 juillet 2022
  • Une pause sur le chantier de la rue Laval
    Actualités

    Une pause sur le chantier de la rue Laval

    Rémi Tremblay / 25 juillet 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Sortie du second roman de Marianne Fortier
  2. La magie du rock avec Nic Gignac
  3. Bureau et les tiroirs le 28 juillet
  4. Des installations d’art urbain signées Marzell
  5. Au camp créatif d’Annie Purtell
  6. Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
  7. Une pause sur le chantier de la rue Laval
Aux portes de l’abdication
Sortie du second roman de Marianne Fortier
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. GARDIEN DE TERRITOIRE BAIE-DES-SABLES
    Lac-Mégantic
  2. HOMME DE VOIRIE AVEC EXPÉRIENCE
    Milan
  3. Opérateur de scie et un journalier
    Lac-Drolet
  4. SECRÉTAIRE ADMINISTRATIF(VE)
    Val-Racine
  5. Préposé(e) à la bibliothèque
    Marston
Répertoire des entreprises