L'Écho de Frontenac, hebdo de la région de Lac-Mégantic
 
 
 
 
>  Événements
>  Le Turmel
>  Les Béliers
>  Les Athlétiques
>  Les Mousquetaires
>  Biathlon
>  Judo
>  Patinage artistique
>  Soccer
>  Tennis
>  Golf
>  Athlétisme
>  Hockey
>  Cyclisme
>  Résultats sportifs
>  Archives
18 octobre
Bingo
Il est temps d'agir!
9/10/2018
0 commentaire (s)

Magnola en mémoire
4/10/2018
0 commentaire (s)

Des questions toujours sans réponse
1/10/2018
0 commentaire (s)

Message aux amis Solidaires
27/9/2018
0 commentaire (s)


  ÉVÉNEMENTS

Archives      


Les vainqueurs Christian Reichert et Xin Xin, en compagnie de la directrice des compétitions de la Traversée, Alexandra Désilets.

La Traversée réussit sa formule en boucle
Rémi Tremblay  ( 16/8/2018 )

La veille de l’épreuve, le nageur sherbrookois Xavier Desharnais avouait que la nouvelle formule d’un 10 km en circuit devant la plage de l’OTJ de Lac-Mégantic pouvait paraitre «un peu moins le fun, mais cela peut permettre un meilleur spectacle» pour les participants que la traditionnelle traversée du lac en ligne droite depuis Piopolis. La 6e étape de la Coupe du monde FINA/Hosa, le 11 août, a réussi son pari, donnant droit à une arrivée palpitante chez les hommes, chronométrée aux centièmes de seconde. Victoire à l’arrachée de l’Allemand Christian Reichert et de façon plus convaincante de la Chinoise Xin Xin, à sa toute première présence à Lac-Mégantic.

Les 44 nageurs et nageuses provenant de 13 pays ont pris le départ à 10 minutes d’intervalle, d’abord les 22 nageurs masculins à 13h, puis les 22 nageuses alors que la température de l’eau avoisinait les 23 degrés Celsisus. «L’eau était à 27° jeudi», assure le responsable de la sécurité, Jacques Beaudoin. Une première en 12 ans!

Un ciel idéal, sans vent, ni vague! Des stratégies différentes adoptées par les entraîneurs, l’approvisionnement des nageurs se faisant devant le quai de l’OTJ plutôt qu’à l’aide des kayakistes, quand même présents en bon nombre tout autour de la boucle de 2 kilomètres que les athlètes devaient compléter cinq fois.

Le doigt sur le chrono, les officiels ont eu fort à faire pour départager le peloton de tête dominé par Reichter en 1 heure 56 minutes 52.5 secondes. Dario Verani d’Italie a tapé à 4 centièmes de secondes d’écart, suivi par le Brésilien Fernando Ponte à 1 seconde du meneur. À sa toute dernière course chez les pros à Lac-Mégantic, Xavier Desharnais a affiché le meilleur temps des Canadiens à 1:56:55.7, terminant septième au classement. «L’an prochain, je viendrai comme spectateur», a-t-il promis.
La Chinoise Xin Xin a causé la surprise, dominant le peloton des nageuses dès le début. Avec un temps de 2:04:40.5 elle a devancé de 45 secondes sa plus proche rivale, l’Italienne Rachel Bruni, gagnante de la course il y a trois ans. Samantha Arevalo de l’Équateur a pris le troisième rang.

Le commentaire de la directrice des compétitions, Alexandra Désilets, après la course: «Nous sommes très heureux du déroulement pour cette nouvelle formule de circuit en boucle. La température a été de notre côté, cette année. Nous sommes comblés du nombre et du calibre de nageurs qui ont offert une des courses les plus serrées du côté des hommes. Nous travaillons fort pour avoir les meilleurs athlètes de nage en eau libre. Notre compétition est de plus en plus connue et réputée à travers le monde, c’est une grande fierté pour nous.»
Sur les 16 pays représentés, cinq y faisaient flotter leur drapeau pour la toute première fois: la Chine, le Kazakhstan, le Chili, le Pérou et la Suède. Un seul abandon, celle du Canadien Philippe Landriault.

Recrutement difficile
L’organisation de la Traversée internationale du lac Mégantic avait annoncé, deux semaines plus tôt le changement de formule, en raison principalement de la difficulté de recruter des kayakistes accompagnateurs le long du parcours, sa principale marque de commerce depuis le début, il y a 12 ans. Désormais, c’est donc la totalité des huit étapes de la Coupe du monde de natation en eau libre sur 10 km qui opère en circuit fermé.

L’installation des bouées délimitant le circuit long de deux kilomètres s’est faite en début de semaine. «Jeudi et vendredi, avec un vent d’ouest, les nageurs amateurs et les kayakistes ont dû composer avec des vagues atteignant 40 cm», commentait Jacques Beaudoin. Depuis 2007, cette étape de la série mondiale des marathons de natation sur 10 km a essuyé toute la gamme des conditions météo entre Piopolis et Lac-Mégantic. La température de l’eau n’a pas toujours été aussi confortable, ce qui a entrainé parfois à des abandons en raison d’hypothermie. Mais pas cette année.

En l’absence de la gagnante l’an dernier, Ana Marcela Cunha, Rachele Bruni partait favorite. La Chinoise Xin Xin est venue brouiller les cartes, décrochant son premier titre d’étape au classement mondial encore dominé cette année par la nageuse brésilienne, tenante du titre en 2010, 2012 et 2014.

Prochain test pour Xin Xin, le 16 septembre à Chun’an, en Chine, avant-dernière épreuve avant la grande finale du calendrier aux Émirats Arabes Unis le 24 novembre.

   

 

 

| Plus
Commenter cet article     0 commentaire (s)

Votre nom :

Votre courriel :

Commentaires :

30e tournoi Atome Pee-Wee   ( 4/10/2018 )
Son premier Ironman!  ( 4/10/2018 )
Softball  ( 16/8/2018 )





 

> Animaux > Cours > Logements à louer > Motoneiges à vendre > On demande
> Chalets > Divers > Maisons à louer > Motos à vendre > Terrains à vendre
> Chambres à louer > Divers à vendre > Maisons à vendre > Occasions d'affaires > Véhicules à vendre
> Commerces à vendre > Locaux commerciaux à louer > Messages personnels > Offres d'emplois > Vente de garage